ETES/Anaïs – un sujet grave, un langage sobre

Cela fait sept ans. Sept ans de souffrance. Que faire ? Attendre.

Un homme allongé, un regard vidé, des joues creusées, un corps décomposé. C’est dur. Nous sommes des roses qui fanent et qui disparaissent. Proche de lui, une femme. Serrant sa main. Fatiguée, dépassée par tout ce qui l’entoure.

Le ciel est gris, elle ne voit que par lui. Un silence. Une télévision en bruit de fond. L’amour avec un grand « A » d’une femme pour son mari. Elle ne lâche rien. Cela fait sept ans, mon grand-père est toujours là.  On ne baisse pas les bras. Cette maladie on la combattra.

Anaïs, monitrice-éducatrice en apprentissage, ETES de Marvejols.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s