ETES/Mathilde – Un sujet grave, un langage sobre

Un soir, un appel,
Une voiture qui démarre,

Un désastre,

Un appel,
Un visage décomposé,
Un bout de vie qui part en fumée,
Un atelier, un travail, douze ans d’une vie,
Les pompiers, le bruit, la chaleur, l’angoisse, les curieux,

Et puis plus rien, plus personne,

Juste nous là,
Le regard triste, vide,
Une catastrophe,
Il ne reste qu’un tas de gravats,
Tout le monde est parti, il ferme.

Mathilde, monitrice-éducatrice en apprentissage, ETES de Marvejols.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s