Une histoire de désir

« L’auteur écrit ce qui la traverse. Et dans un domaine aussi incertain que celui où se passent ces pages, à la limite, sur les décombres du mur, ce n’est pas elle, c’est le désir, c’est l’espérance, c’est l’enfance qui écrivent. Mais le désir est le commencement de la Vérité. »

Hélène Cixous, Jours de l’an, « Abattre le mur, un travail d’ange », ed. Des femmes, 1990.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s