Les jeux du soir de Chrystel C.

ANNIVERSAIRE

Alerte Noix Nouille Ivre Vaurien Et Ranger Sortie Anne Isoler Risque Ebauche

Anne est encore alerte pour son âge. Et elle ne supporte plus son vaurien de mari qui rentre ivre tous les soirs, après avoir écumé tous les bistrots du coin. Aussi, après avoir rangé la cuisine et balancé à la poubelle le reste des nouilles à l’huile de noix qu’elle lui a âprement confectionnées, elle s’isole dans son salon et se risque à imaginer l’ébauche d’une sortie.

(Photo : http://www.aftouch-cuisine.com)

LAMPE

Lueur Agrume Miracle Poule Ecume

A la lueur d’une bougie, Henriette presse des agrumes. Les fruits trop mûrs étaient en train de pourrir dans la coupe. Elle essuie l’écume qui sèche encore au coin de sa bouche. Deux ou trois poules tournent autour de sa chaise pour picorer les restes du dîner. Ce soir, ô miracle, elle est enfin parvenue à se débarrasser de son mari, son bourreau depuis plus de trente ans.

Photo ©M. Guerra

SEULE

Sourd Etui Ulcère Linge Emeu

Ce matin, Antonio a du pain sur la planche. Le vieil homme, sourd comme un pot, range ses lunettes dans leur étui et attrape un linge sur l’étagère. Dans la nuit, l’émeu est mort d’un ulcère à l’estomac. Antonio va devoir vider et nettoyer sa cage qui devra être prête rapidement pour un nouveau venu.

RAPIDE

Rage Apre Purée Inde Détour Elan

Juliette en a marre de manger de la purée. Elle trouve celle de ce soir encore plus âpre que d’habitude. Alors, de rage et sans détour, elle saisit l’assiette d’une main, prend un léger élan et la projette contre le mur de la cuisine, anéantissant ainsi le magnifique souvenir ramené d’Inde par ses parents, partis encore une fois en voyage sans elle.

(Photo : tagabazar.com)

DEPRESSION

Droite Etirer Pudeur Roi Essaim Sordide Souche Image Ogre Neveu

Abel, le neveu du roi, venait d’échapper à l’ogre de la sordide forêt de sapins, lorsqu’une image délicieuse lui apparut. Devant lui, dans une clairière, une jeune femme venait de prendre un bain dans l’eau glacée du ruisseau. Elle s’étirait, droite et nue, inondée des rayons du soleil de midi. Abel, par pudeur, se blottit derrière une souche. Quelque bourdonnement échappait d’un essaim abrité au creux de l’arbre mort. Et pendant un temps qu’il aurait souhaité éternel, il épia la jolie demoiselle.  (Photo : DR)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s