Jeu du soir, Trahison

Tard Rouge Amante Honte Immerger Sonate Oser Néreidess

Un soir de tristesse et de maladie, elle sommeillait à l’écoute d’une sonate de Schubert quand elle se rappela le carnet oublié. Allait-elle oser l’ouvrir ? Trop tard. Ses mains déjà avaient tourné les pages et ses yeux tout lu de l’amante qui l’avait précédée. Elle ressentit une douleur intense à l’endroit du plexus, comme un coup porté là avec un fer rouge. Elle brûlait aussi de honte, d’avoir osé, de l’avoir fait. Elle aurait voulu être au fond des mers, emportée là par quelque néréide indulgente, immergée dans la mort et dans l’oubli.

Myrtille Solaire

Jeu du soir n°21

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s