Vertiges de l’écriture

« Sans doute y a-t-il dans la contemplation, comme dans la création, matière à vertige car on s’ouvre à un tout, à un plein et en même temps à un abîme. »

Henry Bauchau, Jour après jour, Journal d’Œdipe sur la route (1983-1989), Actes Sud, 2003

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s