Derrière les barreaux…

Derrière les barreaux, ils écrivent… des salades de vers, des moments immobiles, des rêves qui traversent leur pensée cloîtrée, leur vie de détenu, quoi. Bien sûr, tous les prénoms ont été modifiés.

L’étoile a pleuré rose au cœur de tes oreilles
Dans ce monde où la vie éclate en toutes choses
Maintenant ton image luit
Ton maquillage et ton tatouage
où couche la lumière qui jouit en secret
Cédric

J’ai besoin que quelqu’un m’accompagne
Envie de bouger quelqu’un a envie
d’aller courir avec moi ?
Courir ou marcher si vous voulez bien
On peut faire un peu des deux.
Fabrice

Tous les jours, c’est la même chose. A 11 h 30 comme à 17 h 30, le repas nous est servi par des auxiliaires. Deux chariots assurent le ravitaillement des détenus. Il faut bien que les détenus se nourrissent.
Patrick

J’ai dans le regard une nuit de pleine lune qui parcourt toujours le ciel à chaque fois que le soleil se couche,
J’ai dans le regard le sentiment d’être hideux et sans scrupules et dévastateur par ma simple pensée,
J’ai dans le regard un univers de bien et de mal qui oserait s’aventurer dans la forêt des merveilles argentées
J’ai dans le regard une journée qui ne s’achève jamais où tout être qui vit est pétrifié comme une nature morte.
Matéo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s