L’oreille fine

Pour cette proposition d’écriture, je me suis inspirée d’une suggestion de Rose-Marie Mattiani, animatrice d’ateliers d’écriture à Elne (PO). Elle a fait l’objet d’un atelier bimensuel à Florac. Les textes rassemblés ont été publiés dans la rubrique Ateliers.

Lecture : Un homme qui dort, Perec, p. 119 [1967], Gallimard, Folio, 1998.

Je vous propose d’écrire sur ce que l’on entend, pas n’importe quand, ni comment, puisqu’il s’agit plutôt de ce que l’on surprend au hasard d’une porte entrouverte, d’une cloison trop fine, d’une arrivée précipitée dans une pièce… Ou autour de quelque chose de récurrent : un bruit qui fait partie de notre passé. Essayez de mobiliser cette mémoire-là, de sons, de bribes de dialogues qui disent une situation, qui engendrent un malaise. La mémoire de « l’autour » de tout ce qui vient se greffer sur le souvenir d’un bruit.

L’idée serait de partir d’un bruit, d’un son, pour en tirer tout ce qui est à tirer du côté du fantasme, de l’interprétation, voire de la confirmation de ce que l’on supposait… Et de mettre en scène un personnage dans cette situation.

Lecture : Œuvres pré-posthumes, « L’oreille fine », Seuil, 1965 (trad. Ph. Jacottet), de Robert Musil (1880-1942). Aussi : Jules Renard (1864-1910), La lanterne sourde, 1983

Le bruit récurrent (issu de la mémoire ou de l’imaginaire !) me paraît intéressant aussi à explorer : je pense là à ce superbe petit roman de Yôko Ogawa, Les abeilles.  Où un bruit est associé au passé. Partant d’un bruit, on peut le donner à entendre, et surtout imaginer ce qu’il engendre comme réflexions, comme hypothèses. Pour entrer dans tout ce qui devient inquiétant. Un bruit, lié de façon inattendue à un contexte : « en regardant les lumières de la ville dans le dernier autobus, à l’entrée d’un vieux musée…» et dont l’apparition est « soudaine et capricieuse ». « Le seul point commun est qu’à l’instant où j’entends ce bruit, mon cœur est habituellement tourné vers un endroit particulier du passé. »

MSG

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s