L’envers du poème

L’idée est de revisiter certains poèmes connus ou moins connus, et de les réécrire en négatif… à partir du contraire exact de chaque mot, verbe, adjectif, etc. Un travail de vocabulaire donc, où nous pouvons toutefois laisser libre cours à notre fantaisie.
On peut aussi prendre chez l’un ce qu’on ne prendra pas chez l’autre, et vice versa…

Ci-dessous une tentative, en hommage à Rimbaud :

« J’ai repoussé la nuit, refusé d’entendre les chants sournois des bas-fonds.
Partout le feu était vivant, hors de mon corps, mais palpable. Il suffisait d’y croire. Dans ma fuite lumineuse, j’ai éteint des souffles moribonds et glacés.
En me retournant, j’ai vu les dragons pleurer et s’assoupir. »

Marlen Sauvage

2 réflexions sur “L’envers du poème

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s