L’envers du poème, suite !

Merci à Véronique Guelaud, qui répond à la proposition « l’envers du poème » par ce poème, très réussi ! La suite du jeu pourrait être de découvrir quel auteur se cache dans le poème originel, à remettre à l’endroit par conséquent !

les rires brefs
des cornemuses
du printemps
guérissent mes pieds
d’une énergie vigoureuse.

Tout apaisé
et bronzé,bien avant l’heure
j’oublie le futur et je ris

et je reste au soleil
qui me plombe
sur place
contrairement au pissenlit.

3 réflexions sur “L’envers du poème, suite !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s