Le retour de Jean Poltron (Le carnet vert, suite)

Jean Poltron, menuisier, revient à Villefort, à l’hôtel Chez F., chambre n°5, pour se suicider. C’est la chambre où vingt et un ans plus tôt, il avait « enlevé » Mariette, une jeune fille de dix-sept ans et lui avait offert de l’épouser. Des années plus tard, Mariette ayant décidé de le quitter, il la tue avant de s’enfuir de leur village. On connaîtra la fin de Mariette (reprendre le texte écrit en 2001) et on saura que le corps de Mariette est découvert en même temps que l’identité de son mari.

Tout de suite, je me demande ce que c’est que ce texte de 2001… Je le retrouverai un jour dans un carnet gris, rouge, marron, à carreaux, à rayures, jaunes, à spirales, un cahier Clairefontaine, un bloc-notes… peut-être

Je retrouve cet autre « sous-texte » mentionné tel quel :

Jean Poltron revient dans le village où il avait « enlevé » sa future femme trente-deux ans plus tôt pour l’emmener « Chez F. ». On leur avait attribué la chambre n°5. Il souhaite se recueillir sur sa tombe. Il y a quinze ans qu’il ne l’a pas fait. Quinze ans passés en prison pour purger le meurtre de sa femme qui l’avait trompé pour un homme bien plus jeune que lui. Elle avait seize ans de moins que Jean Poltron. Crime passionnel. Il a aujourd’hui soixante-cinq ans. Elle en aurait quarante-neuf. (Il l’imagine ?)
Quand il revient au village, il ne reconnaît rien. Il se souvient que celui où il a vécu a été noyé lors de la construction du barrage.

Licence Creative Commons

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s