Le carnet vert n’a pas encore tout dit

Le carnet vert n’a pas encore tout dit. Il a tourné autour de l’histoire de Jean Poltron, imaginé cinq tableaux pour cinq histoires de suicidés, est revenu sur les partis pris de l’écriture – lesquels s’imposer ? –, concluant par un « à voir » des questionnements sur le déroulement de l’histoire qui n’ont semble-t-il jamais été « vus », au moins dans cet espace-là du carnet vert. Il a élaboré des propositions d’écriture éloignées des suicidés, des titres de recueils, des dialogues, il a intercalé des pages blanches entre un fragment et une lettre fictive, des citations comme celle-ci, énigmatique à la relecture : “Ce fut notre seule forme de sédition. D’ailleurs nous étions rois. ” Nicolas Bouvier, Œuvres, Gallimard, p. 102. », s’est invité dans la réflexion d’un personnage, a survolé les éléments d’un « thème à définir puis à explorer », celui du mensonge, de la trahison, accumulé les mois et les années en si peu de pages – sans doute parce que d’autres carnets l’avaient supplanté dans le même temps – pour livrer le 13 décembre 2004 ce souvenir d’un cimetière de province :

« Lui vivant, on ne m’incinèrera pas »

Le crissement des graviers sous le pas ralenti, ce cri craché du sol pour étouffer dans la gorge celui qui ne jaillira pas – les yeux accrochés aux pas, les yeux troubles à peine d’une larme interdite – ces mots désinvoltes, jetés dans le silence des morts, qui écorchent le marbre et mon cœur : « Lui vivant, on ne m’incinèrera pas » – la nuque endormie dans sa souffrance supportant à bout de muscles une tête de plomb – la parole enfin murmurant en écho le désarroi, la peine nouvelle démultipliant la peine première – et le corps glacé entièrement de la haine qui sourdait et finalement s’installe.

Licence Creative Commons

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s