Un Zap book jaune [≠1]

Le 18 novembre 1999

Le Tréport
L’homme à la casquette est sorti du bar de l’Univers en disant « Ils ont une drôle d’idée de la démocratie. »
Ce matin, j’ai tiré le « potentiel illimité » ! Potentiel compassionnel illimité pur la migraine de l’un, potentiel illimité pour admirer toutes les couleurs de la nature sur la route entre Montsoult et Le Tréport. Potentiel illimité pour profiter de la sieste à l’Hôtel de Calais entre 2h et 4h p.m.
Dehors les vagues s’agitent, les mouettes tournent au gré du vent, le soir tombe et Marc est sorti chercher L’Informateur. C’est la période du Beaujolais nouveau, je l’avais oublié.
A La Matelote, j’ai mangé un plateau du pêcheur arrosé d’un entre-deux-mers.

[C’est bien, finalement, que j’ai pris ce genre de notes… Au moins, je sais de quand date mon aversion pour les huîtres… Malade atrocement après ce fameux plateau…]

Le 19 novembre
Hier, j’ai réalisé que ce que je regrette entre autres à ne pas avoir accompagné Papa jusqu’à la fin, c’est de ne pas avoir su ce qu’il aurait tenu absolument à dire, sachant qu’il s’en allait. C’est de ne pas avoir été là pour lui dire aussi l’essentiel, car on tarde toujours à dire l’essentiel. J’aurais voulu lui parler de la mort, de l’après-vie, lui redire combien je l’aimais. (…)

[Cela me rendait infiniment triste d’avoir été la seule des filles à ne pas être présente. Moi qui vouais une tendresse particulière à cet homme après l’avoir beaucoup « contré » dans ma jeunesse, je crois que c’est cette franchise entre nous qui nous rendait respectueux de l’autre loin des liens de filiation, de l’obligation de respect et tutti quanti. Nous étions devenus un homme et une femme face à face, et d’avoir considéré mon père comme un homme au lieu de ne le considérer que comme un père a rendu notre relation bien plus riche. J’ai appris à composer avec cette faille dans mon existence et j’ai admis qu’il soit mort sans nous revoir Marc et moi, il avait été très entouré, c’était faire preuve de beaucoup de fatuité que de penser qu’il m’aurait parlé de quoi que ce soit concernant la mort et ses croyances sur un après à ce stade de sa vie…]

Licence Creative Commons

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s