Le carnet rouge à spirale [≠ 14]

Essential Killing, de Jerzy Skolimowski, magnifique, blanc et muet.
« La fleur absente de tout bouquet », ce que m’évoque ce film quasiment muet, où pourtant tout est dit de l’errance d’un homme obligé de tuer pour ne même pas survivre.
1/4/2011 à Alès, et Emmanuelle Seigner est muette…

« Love is a gamble », pub au Galway, Alès le même jour. Sur une affiche du vendredi 17 décembre pour le DJ Gaetan Creyel.

Vivre en sachant qu’on ne vit plus sous le regard de quelqu’un, c’est ce qu’il a expérimenté à la mort de sa mère. 2/4/11

Envers du fanfaron qui au lieu de l’être par volonté d’en imposer au monde, en a conscience, mais veut cacher à son fils – qu’il ne voit que le jeudi – qu’il est raté. Walter Kory

Tellement obsédée, au Galway, au lieu de lire « Ici à la pression », je lis « Ici, à la passion » !!! 2/4/11

Failles : début du film de Smolikowski
[un de mes thèmes d’écriture]

« Promeneurs, il n’y a pas de chemin, il faut seulement marcher. » Machado, le voyage est la vie, au début du film de Smolikowski.

Claudio Magris dit que le voyage n’est pas forcément un déplacement, c’est un moment de rencontre avec un visage, un lieu… (cf. Microcosmos)
Le peintre Zigaina qui a connu Pasolini à Udine dit que celui-ci voulait mettre en scène sa propre mort parce qu’il savait que le monde ne voulait pas de lui (dans les années 60) et que seule une mort théâtrale changerait son histoire.

Licence Creative Commons

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s