Zao-Wou-Ki [Uckas, 47]

les-ateliers-du-deluge1

Petite expo ramassée, concentrée, des travaux de Zao-Wou-Ki [1921-2013], au musée Fabre de Montpellier [2004]. Quel chemin entre ses débuts en peinture [figurative] et ce que l’on en avait vu là. J’avais découvert que sa rencontre avec Henri Michaux [qui l’avait emmené vers l’abstraction, avec Paul Klee] l’avait réconcilié avec son écriture originelle. Je me souviens d’un grand bonheur, perdue dans la contemplation d’une toile aux tons de terre et de nuit.

Texte et image sous licence Creative Commons
Licence Creative Commons

Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 3.0 France.

Une réflexion sur “Zao-Wou-Ki [Uckas, 47]

  1. Je me souviens aussi de l’éblouissement, des frissons, du bonheur et de la joie ressentis face à ces toiles lors de l’expo à Montpellier … Merci de ce partage!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s