Jean Cocteau [Uckas, 50]

les-ateliers-du-deluge4

C’est une chapelle de pêcheurs qui donne sur le port. Il faisait si chaud dehors et si frais à l’intérieur. J’aurais manqué l’entrée si mon ange gardien ne m’avait poussé sous le petit porche. Je me souviens des filets à poissons sur les murs, qui semblaient ici attendre surtout les âmes… des illustrations de la vie de saint Pierre, de l’hommage aux Saintes-Maries-De-La-Mer… Avec l’écriture si reconnaissable de Cocteau ici et là… Un projet de décoration que le peintre poète mûrit pendant une dizaine d’années avant de donner libre cours à son trait en 1957. Je me souviens que la mort de Piaf éclipsa la sienne et de l’intonation de mes parents pour dire « Tiens, ils sont morts en même temps quasiment… » avec de la tristesse dans la voix.

Texte et image sous licence Creative Commons
Licence Creative Commons

Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 3.0 France.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s