La Strada [Uckas, 52]

les-ateliers-du-deluge6

Bien sûr, La Strada restera toujours dans mon souvenir la découverte de Fellini, je devais avoir douze ans. J’avais pleuré toutes les larmes de mon corps devant l’histoire de Gelsomina et Zampano. Fredonné et très certainement siffloté la musique de Nino Rota pendant des mois… C’est à La Strada que je dois mon goût pour le cinéma italien, la littérature italienne, la peinture italienne, l’Italie, les pizzas et les pâtes. Les mélodrames. Et peut-être, tout compte fait, il mio amore italiano

Texte et image sous licence Creative Commons
Licence Creative Commons

Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 3.0 France.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s