Carnets d’Irlande [L’album photos, ≠ 9]

Ce texte ainsi que les précédents intitulés Carnets d’Irlande, mais sans les infos [entre ces parenthèses], a été déposé à l’APA en 2012, réf. APA 2937. Il explique la raison des photos manquantes à notre carnet de bord et récapitule des informations non mentionnées au cours de notre voyage. Je l’avais écrit quelques semaines après notre retour. Pour cette version « blog »,  je publie en miniature ou en taille moyenne les photos déjà parues dans les carnets, et en taille originale, celles qui n’ont pas déjà été insérées.

L’album photos

Les « clichés photographiques en couleurs pris en Irlande pour Monsieur Kahn », par Mesdemoiselles Mignon et Mespoulet étaient au nombre de 73.

Nous revînmes avec 40 photos. Pourquoi ?

Les deux premiers clichés de Mesdemoiselles Mignon et Mespoulet sont des vues du Claddagh, ce petit village de pêcheurs aux portes de Galway, rayé de la vie irlandaise pour des raisons sanitaires. La dernière chaumière disparut en 1938. Ils témoignent de « la misère et de la saleté de ses habitants »… Les notes des Demoiselles indiquent que « Petit à petit, les directeurs du Congested District Board achètent les terrains et font construire des maisons plus grandes et plus saines. Le village est donc appelé à disparaître un jour ou l’autre. »

L’autre jour était arrivé depuis longtemps, donc, quand nous suivîmes les pas de Mesdemoiselles M & M.

• Notre album débute avec une petite chaumière aux murs rouges coincée entre des immeubles modernes. Cette maison nous a été présentée comme l’une des survivantes du quartier du Claddagh, et notre scepticisme le disputa à l’envie farouche d’y croire ! C’est notre photo n°1/22 (22, car elle correspond à la page 22 du livre qui relate le séjour de Mesdemoiselles M & M).

ateliers-du-deluge-ruche-72

Suivent six clichés de femmes vêtues de l’habit traditionnel du Claddagh, jupe claire retroussée sur un jupon rouge, châle rouge à capuche. Elles vont les pieds nus…
Puis un cliché de deux vendeuses de poisson habillées du châle à franges qui a supplanté le costume traditionnel.

• Notre photo n°2/34 (ci-dessous) est une vue de l’entrée de Galway. Le cliché des Demoiselles est intitulé « Hommes et femmes achetant et vendant le poisson à l’entrée de Galway ». Point de poissons pour ce qui nous concerne, une rue bordée de trottoirs mène à un ensemble de maisons reconnaissables sur le cliché des Demoiselles.

ateliers-du-deluge-fishmarket
ateliers-du-deluge-Foire

• Notre photo n°3/36 (ci-dessus) montre une rue commerçante de Galway, nous n’avons pas noté son nom ! Le cliché des Demoiselles annonce un « Instantané de la foire de Galway, la grande foire de bétail ». La perspective est la même, je crois que notre hôtesse du moment nous avait indiqué cette rue après avoir regardé avec nous le cliché du livre.

Suivent quatre clichés : « Une femme qui fait des franges de châles », « Une maison dans la tourbière en fleur », « La mine de l’Irlande et son mineur »,
et « The outside car » qui montre une carriole, « la voiture nationale de l’Irlande » tirée par un cheval, acheté d’Angleterre. Nous avons rencontré un mineur de l’Irlande,
un « découpeur » de tourbe, au fort accent gaélique, et qui ne jurait que par Dieu.

• Notre photo n°4/46 est celle du château fortifié de Claregalway, l’intitulé même mentionné dans le livre des Demoiselles. A notre passage, il ne reste que la tour principale, la petite maison attenante à droite a disparu [je ne dis pas cela dans mes carnets… et je préfère m’en tenir à cette version écrite « à chaud »], et je ne me souviens pas de la construction qui apparaît à gauche. Nous avons aussi tiré une photo avec la route.

ateliers-du-deluge-cha

 

ateliers-du-deluge-chat

 

 

 

 

 

 

• Les ruines de la célèbre abbaye de Ross près de Headford (XIVe siècle) bâtie pour l’ordre des franciscains figurent sur notre photo n°5/48 (ci-dessous, à gauche). Elle est quasiment identique au cliché des Demoiselles. Mais au lieu de moutons, nous avions des vaches…

ateliers-du-deluge-Ross

ateliers-du-deluge-RossNord

 

 

 

 

 

 

 

• Nous nous sommes approchés de l’abbaye de Ross pour prendre une vue là encore quasi identique à celle de 1913. C’est notre photo n°6/50, (ci-dessus, à droite).

• Dans l’album de Mesdemoiselles M & M, le cliché suivant est une vue de la campagne, avec une chaumière, deux vaches, les ruines d’une ancienne grange ou habitation. [On y aperçoit aussi une femme et ses deux petits enfants assis dans l’herbe.] Il est intitulé
« Le problème de la dépopulation et les villages d’Irlande ». Le texte qui l’accompagne rappelle combien le phénomène avait aussi atteint la France. Nous sommes en 1913… Le pire est à venir. « Le problème de la dépopulation est aussi grave pour l’Irlande que pour la France ; les jeunes hommes partent pour l’Amérique du Nord, les jeunes filles aussi, et quand les vieux sont morts la maison est abandonnée et tombe en ruines. »

Nous avons couru la campagne pour tenter de retrouver ces ruines, cette chaumière, ou tout au moins son emplacement. C’est non loin de là, à l’école du village, que nous avons rencontré Frère Connal. Nous avons fait le choix d’immortaliser un coin de campagne, photo n°7/52, parce qu’il y avait une petite maison basse orientée comme la chaumière du cliché des Demoiselles, et un petit muret qui aurait pu marquer l’enceinte de la propriété…

ateliers-du-deluge-chaum

Ce sont ensuite quatre clichés intitulés « Le pauvre Connemara » – une vue très minérale, une petite chaumière perdue dans un océan de murets, sur une terre verte et sous un ciel blanc – ; « Comment on transporte le combustible dans l’ouest », qui montre un ânier et son âne portant un panier rempli de tourbe ; « Une fileuse et son rouet primitif » ; « Deux vieux marins et un jeune garçon de la côte ».

• La première porte de l’église de la Nonne à Clonmacnoise n’a pas changé.
Notre photo n°8/62 en témoigne (ci-dessous).

ateliers-du-deluge-clonmac

• Une des plus célèbres parmi les anciennes croix irlandaises (Clonmacnoise). Nos photos sont identiques aux clichés des Demoiselles. Mais il faut dire que ce que montre notre photo n°9/64 (ci-dessous) est une copie de la croix que virent les jeunes filles de 1913. La vraie est désormais gardée à l’intérieur d’un musée voisin. Nous en avons dans nos archives une photo.


ateliers-du-deluge-croix2

ateliers-du-deluge-croixC

• Même chose pour la photo suivante n°10/66 (ci-dessus), intitulée dans le livre des Demoiselles « Une autre croix (Clonmacnoise) ». [Sur les photos originales, ces croix sont entourées de nombreuses tombes plus ou moins inclinées. Les jeunes M & M précisent que ce sont celles d’anciens moines et nobles. L’une est ornée  de personnages, l’autre  présente des entrelacs et des motifs celtiques.]

• Nous n’avons pu retrouver « Une des petites barques primitives des tourbières du centre de l’Irlande », mais nous avons photographié n°11/68 un petit bateau moderne, qui a supplanté lesdites barques. Il tire une petite barque verte…

ateliers-du-deluge-barque

 

 

 

Suivent dans l’ouvrage des Demoiselles « Un pêcheur d’anguilles du lac Ree, au nord d’Athlone, comté de Westmeath » qui ne nous avait pas attendus… Puis « Le grand lac Ree où l’on pêche », « Une maison au cœur même de l’île d’Emeraude », et « Le cœur de Glendalough ». Pas de vue identique à ce dernier cliché, l’urbanisme étant passé par là.

• Mais nous avons pu photographier « La belle tour ronde de Glendalough » n°12/78 (ci-dessous, à gauche) avec ses tombes et ses buissons. Seul l’if près de la tour est mort depuis longtemps, remplacé par des arbres plus bas. Le plus étrange est que les tombes n’ont pas changé, le cliché des Demoiselles montre aussi cette série de trois stèles au deuxième plan avec cette quatrième penchée et comme appuyée sur la troisième. Seules les inscriptions sont plus lisibles sur leur cliché.

ateliers-du-deluge-Glen-72

 

 

 

ateliers-du-deluge-StSauveur-72

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous avons manqué l’église de Saint-Reefert à Glendalough dans le comté de Wiclow,
p.80. [Tiens, c’est étrange, 15 ans plus tard, j’étais certaine de l’avoir photographiée ! Le temps est menteur…]

• Nous avons en revanche photographié « L’intérieur du monastère de Saint-Sauveur », la photo est identique, c’est la n°13/82 (ci-dessus, à droite).

• « A Mellifont, dans le comté de Lough », le plus vieux monastère de Cisterciens en Irlande. Même prise de vue, n°14/84 (ci-dessous), mêmes restes de piliers, même herbe verte aux teintes saturées.

ateliers-du-deluge-abbaye-72

 

• Et « Le baptistère » qui nous émut moins que les Demoiselles, mais fort élégant en effet, notre photo n°15/86 (ci-dessous), quasi semblable au cliché de 1913, les arbres en plus sur le nôtre.

ateliers-du-deluge-baptistere-72

• Notre photo n°16/88 (ci-dessous) est celle d’une « des deux admirables croix de Monasterboice – comté de Louth ». La croix en question n’est plus entourée de ce grillage rouillé qui en défigure le pied. Il semble que les travaux de nettoyage entrepris ici aient fait sortir de terre l’ensemble des stèles !

ateliers-du-deluge-croicgrille

Ah ! les curraghs ! Ces petites barques primitives faites d’une carcasse de branches de noisetiers recouverte de peau de vache nous auront fait marcher et poser des questions à toutes sortes de gens. Aucune n’était plus visible lors de notre passage, à moins que nous ne soyons pas allés dans le musée qui forcément en abrite une…  Elles font l’objet des quatre clichés qui terminent la première partie du livre publié par le département des Hauts-de-Seine.

41 clichés, 16 photos…

La deuxième partie du livre présente 43 clichés N&B, et couleur, petit format parmi lesquels certains sont des reprises des grands clichés couleur.

Parmi les 29 clichés originaux, nous avons pu en photographier 24  :

• les trois pierres levées de Newgrange, n°17/110 (ci-dessous), la pierre gravée de Newgrange n°40/132N, et le tumulus de Knowth, n°39/132 (page suivante), présentées pages 110 et 132 du livre, une fois en couleur, une fois en N&B.

ateliers-du-deluge-stones-72ateliers-du-deluge-newgrange-72ateliers-du-deluge-knowth

 

 

 

• la « Holed stone » verticale (n°25/124) et la cuisine Saint-Kevin à Glendalough
(n°35/129), (ci-dessous).

ateliers-du-deluge-pierret

ateliers-du-deluge-Kevin-72

 

• la pierre tombale du XVIIIe siècle à Glendalough, n°18/114, (ci-dessous)

ateliers-du-deluge-Pierre-72

ateliers-du-deluge-Cloigtheach

 

• la tour écclésiastique ou « cloitech » de Roscam, près d’Oranmore, n°19/115,
(ci-dessus).

• le cloître de l’abbaye de Ross, n°20/119, (ci-dessous) et le monastère de Claregalway, n°21/120 (à sa suite). [Sur la photo des demoiselles, aucune tombe, juste de l’herbe…]

 

ateliers-du-deluge-monaster

ateliers-du-deluge-monast

• la porte Saint Laurent à Drogheda, n°22/121, (ci-dessous).

ateliers-du-deluge-porteLaurent

ateliers-du-deluge-porte-72

ateliers-du-deluge-betail

 


 

 

 

 

 

• l’ancienne porte de maison à Galway, n°23/123 (à gauche), et la rue aux bestiaux,
n°24/123 (ci-dessus).

• la pierre plate à trous du cimetière de Roscam près d’Oranmore, n° 25/124,
(ci-dessous)

ateliers-du-deluge-plate

ateliers-du-deluge-tomb

• l’intérieur de l’abbaye de Ross et les pierres tombales, nos photos n°27/125
(ci-dessus), 28/125 et 41/125 (ci-dessous).

ateliers-du-delugeRoss3

ateliers-du-deluge-Ros3

• A Clonmacnoise, une porte dans les ruines, n°29/126, (ci-dessous) et la porte du temple de Saint-Finghin avec le beffroi rond qui lui est attaché à Clonmacnoise,
n°30/127 (à la suite).

ateliers-du-deluge-porterunines
ateliers-du-deluge-StFinghin

• un autre coin du cimetière de Clonmacnoise, n° 31/127 (ci-dessous), et le beffroi octogonal de l’église principale à Clonmacnoise, n°32/127 , (à la suite).

 

ateliers-du-deluge-autrecime

ateliers-du-deluge-cloitre

• le mur fortifié du château du Roi Jean à Athlone, n°33/128, (ci-dessous), et la façade et la porte principale de l’église de Notre-Dame à Glendalough, n°34/128, (à la suite).

ateliers-du-deluge-murfortif

ateliers-du-deluge-eglise-72

• la grande croix de Monasterboice, n°37/130, (ci-dessous).

ateliers-du-deluge-croix-72

 

• Et l’endroit où « le roi Guillaume a traversé la rivière Boyne », dixit les Demoiselles,
n°38/131 (ci-dessus).

ateliers-du-deluge-boyne-72

Les photos que nous n’avons pas faites :
–       un charron de village et les instruments de labour qu’il répare, p.129,
–       la porte de la famine, comté de Louth, p.129,
–       une  humble tombe récente , p.130,
–       le sommet de la colline de Slane, p.131,
–       l’autre côté du château de Slane, p.131.

[Nous voilà arrivés à la fin du voyage…]

Cahiers et carnets – Des voyages – CI ≠ 9

Photos ©M.Guerra

Toutes les citations sont issues du livre intitulé Irlande 1913, Clichés en couleur pris pour Monsieur Kahn… publié par le département des Hauts-de-Seine, Collections Albert Kahn, musée départemental, en 1988.

Licence Creative Commons

Ce(tte) œuvre (textes) et photos est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 4.0 International.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s