Italie, la région des lacs (≠1)

Un carnet retrouvé, de la marque Wood & Safety Project, intitulé Eco-pad S, sur la bande rouge qui coupe verticalement la couverture, et qui démarre ainsi :

20 mai 1997 – 11 h 15

Isola Madre, des parfums, des couleurs, des cris de paon, des faisans blancs et noirs, des salons de pierre, des roses parme, orange, blanches, des marguerites jaunes dans des vasques romaines, des Allemands en famille, un taxodium de Floride, énorme, devant des massifs encore non identifiés, le Pré du Bossu, pour écrire sur un banc à l’ombre, entourée de chants d’oiseaux, de racines phalliques dressées sur la pelouse, le paradis au milieu de l’eau.

ateliers-deluge-IsolaMadre

[J’avais oublié ces tentatives de dessiner le détail des fleurs… Oublié aussi d’ailleurs l’année de ce séjour dans la région des lacs. Mais dès que j’ai tourné les pages du carnet, j’ai retrouvé vivant mon émerveillement devant les villages accrochés sur les hauteurs au-dessus du lac Majeur, l’eau bleue de ce lac dans la présence majestueuse des Alpes italiennes, la couleur des façades sous le soleil du soir, et la volubilité des Italiens, le niveau sonore de leurs conversations…]

ateliers-deluge-Isola Madre1

ateliers-deluge-Isola Madre6

En attendant le bateau qui nous mènera à Isola Bella…
Après un repas dans un restau typique où le vin acidulé ne tourne pas la tête,
où les chats se disputent les têtes de poissons,
où les petites filles italiennes se prénomment Elena,
où « le café est un véritable dessert », dixit le bel Italien à ma gauche
où l’artiste locale nous raconte le « raku », procédé japonais de poterie réservée à la cérémonie du thé, précise-t-elle.

« Sur l’île belle, je dis à ma belle que la vie est belle », voilà le refrain que suggère Isola Bella à l’artiste majeur sur le lac du même nom…
Isola Bella. Sur la proue du navire, ils se posent au soleil, face à l’Ile du pêcheur [Isola dei pescatori, donc l’Ile des pêcheurs, en réalité], pour mieux l’admirer. Photo. Une craie orange transforme M. en affreux gamin des banlieues qui tague les pierres pour écrire mon prénom. Photo.

3.ateliers-deluge-IsolaMadre

(Jusqu’à présent je souriais en voyant mes dessins, là, je pouffe. Bien sûr, tout ce que je notais dans l’espoir de m’en servir a dormi pendant toutes ces années dans un tiroir…)

Isola Bella. Isola délire.

Ici les paons blancs ne font la roue qu’une fois. Les propriétaires du palais étaient plus fous les uns que les autres. Des grottes aux coquillages immenses, aux tortues nageantes, aux sirènes aux seins nus [euh… oui… jamais vu de sirènes habillées non plus]. Des tapisseries à la Licorne, emblème des Borromée, et des fauteuils recouverts de Gobelins. Un lustre immense en cristal de Bohême.


ateliers-deluge-Isola Madre4

(A l’époque, je brodais avec du vrai fil de soie sur de vrais tissus de lin… Où trouvais-je le temps de le faire, je n’en sais rien, mais enfin, je brodais… Sans doute tous ces motifs étaient-ils destinés à se retrouver quelque part sur un bout de tissu.)

Al caffè Torino, cappuccino et birra. On est reparti d’Isola Bella en se promettant :

• de planter des rosiers odorants rouges si possible à grosses fleurs mais aussi roses, jaunes, blancs…
• de planter des œillets blancs pour le parfum,
• de conseiller aux parents de venir faire une balade dans les îles Borromée l’année prochaine.

 [J’ai attendu de vivre en Cévennes, cinq ans plus tard, pour planter des rosiers odorants. Un beau rosier à fleurs rouges nous attendait ici d’ailleurs ainsi que trois rosiers jaunes. Pas d’œillets blancs… Quant au conseil, il a été emporté par la vie et la mort.]

ateliers-deluge-Isola Madre5

(La statue était impressionnante, je me souviens…)

ateliers-deluge-IsolaBella

[à suivre…]

Cahiers et carnets – Des voyages – CIT≠ 1

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 4.0 International.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s