Italie, la région des lacs (Fin)

[Suite et fin du carnet retrouvé, de la marque Wood & Safety Project…]

Grana : parmesan doux, frais, rugueux, dé-li-ci-eux !

Adieu la mamma d’Arcumeggia qui se déplace pour regarder ses clients dans les yeux avant de les accepter ou non.

9.3.ateliers-deluge-IsolaBella

[Ce n’est pas la Mamma, c’est la nana ! Croquée sur un coin de table par son chevalier servant. Je ne dirais pas que c’est franchement ressemblant mais enfin il y a quelque chose dans la casquette fleurie sur le côté…]

Des routes qui serpentent de vallée en vallée, ils déjeunèrent face au lac Lugano et arrivèrent à Menaggio sur le lac de Côme aux alentours de 14 h. Hôtel sans l’aide du Routard, pour 3 notti finalement. Visite de la Villa Carlotta, 1 h 30 enchanteresse dans les jardins.

9.4.ateliers-deluge-MuseoCivici

Belli. Le nom d’une pastecceria où nous achetâmes du nougat morbido et une excellente tartella au chocolat et aux poires. Près de Côme, sur les rives du lac.

Mais avant, à Laglio, plus exactement à la Posta de Laglio, où les pas de M. le guidèrent irrésistiblement pour acheter 25 francobolli, [à l’époque nous écrivions des dizaines de cartes postales…] nous avons rencontré Maria C., sposata à un gars du Frioul dont le nom de la famille maternelle est celui de M. [De fil en aiguille nous nous étions rendu compte que les deux familles qui portent donc le même nom vivaient dans le même petit village du Frioul.] Coup de foudre pour Maria qui le rend bien à M. qu’elle affirme être de la même famiglia que son marito.

[Je me souviens de cette belle postière italienne, sicilienne nous apprit-elle plus tard, brune aux yeux verts, plantureuse et joviale. Nous étions seuls avec elle dans le petit local. Comme nous commandions des timbres pour la France, elle nous avait raconté sa vie, son mariage, son voyage de noces en France, à Reims (!). Je me souviens de sa discussion au téléphone avec son mari, qu’elle avait appelé sous nos yeux ébahis, disant « Tu ne veux pas descendre à la poste ? On pourrait manger ensemble ! Je suis sûre que vous êtes de la même famille. Il te ressemble, il est beau comme toi », et s’avisant que je comprenais l’italien, ajoutant « Elle aussi, elle est belle », et j’avais éclaté de rire.]

Et voilà comment on repart avec une adresse et l’émotion d’appartenir plus qu’on ne croyait à l’Italie. Et moi, avec le sentiment plus fort encore de me promener avec un bel Italiano du Friolino.

9.2.ateliers-deluge-Isola

Emotion du jour… Dongo [hantée encore par la fin de Mussolini, en tout cas, c’est le souvenir que j’en garde, et ce serait la raison de cette « émotion du jour »]. Une robe en lin jaune offerte par M. [A moins que ce cadeau ?…] et une ballade dans la montagne où les gens semblent authentiques. [Quelle drôle de remarque ! Etayée par rien, je n’en comprends plus le sens.] Les chèvres accompagnent la rêverie et la douceur de l’après-déjeuner (…). On ramasse des cailloux et des morceaux de vie cassés sur le chemin du retour. Le dernier jour aura le goût de la bière italienne puis du vin blanc pétillant sucré et du Barbera, rosso frisante, qu’on dégustera en écrivant les dernières cartes postales. Le soir, un concert brandebourgeois clôturera le séjour, avec le lac en contrepoint et encore du Barbera, pour oublier peut-être.

Le jour du départ… 25 mai 1997

Un pot à Cima puis un autre avec café et pastecceria parce qu’on n’avait plus que 2700 liras. A S. Mamete, la barmaid sympa, a rallongé notre café. Addio Italia!

[Fin]

Cahiers et carnets – Des voyages – CIT≠ 3

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 4.0 International.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s