Dualité

Marc-Guerra-DPDF.51

C’est dans l’extrême solitude que l’on apprécie la vanité de l’existence. Dans cet abîme où nous entraînent les révélations, les désillusions, les déceptions, les renoncements, les questionnements, le regard se déplace. Il semblerait qu’on voit alors distinctement et simultanément les facettes de soi qui sont autant de mondes. La lucidité crie sa vérité à laquelle il devient impossible d’échapper. Car la vérité se tient là dans la multiplicité de ce que l’on perçoit de soi-même, si intimement imbriquée dans le quotidien qu’elle s’en efface. Et c’est par effraction qu’elle s’impose à soi, jouant de notre vulnérabilité, de notre conscience extravertie le temps d’un obscur détour dans le vide.

Image ©Marc GuerraDes poissons et des femmes, ≠51

Nous poursuivons notre voyage dans l’univers  Des poissons et des femmes entamé le 4 janvier et pour une année entière : sur une image de Marc Guerra, j’écris un texte et publie le tout chaque vendredi… jour du poisson !

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 4.0 International.

Une réflexion sur “Dualité

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s