Une fuite, un refuge…

 

marlen-sauvage-cielPessoa

 

« (**) J’écris avec un accablement étrange, esclave d’une asphyxie intellectuelle née de la perfection de cette fin de jour. Ce ciel d’un bleu précieux, s’évanouissant en des tons de rose pâle sous une brise égale et douce, m’éveille à une conscience de moi-même qui me donne envie de crier. Ecrire, en fin de compte, est une fuite et un refuge. »

Fernando Pessoa,
Le livre de l’intranquillité

Photo : Marlen Sauvage

Productions élémentaires (35)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s