Haïku d’avril

Pour Liliane

marlen-sauvage-cielgrele1

Avril en neige/Parterre de pétales blancs/– Le prunier est nu

*******

Trois cris ce matin/Réveil en sursaut/— Mouettes sur l’étang de Thau

*******

Dimanche à Palmyre –/Dans le temple de Bêl/Même les pierres sont en deuil

*******

Camélia en fleur/au rouge insolent/—Jalousie de jardinier

*******

Frémissements blancs/dans le ciel blanc/— Présence du merisier

*******

Echapper au soleil/pour admirer les toits de lauze/de Sainte-Enimie

*******

Soir de confidences—/ton amour pour cette Autre/nos âmes en joie

*******

Vie de solitaire,/Non ! de solitude/– Orange sans quartiers

*******

Repiqué trois fois/le chou s’endurcit/Mais non le cœur d’artichaut

*******

Bercée par tes bras/– ô doux souvenir –/Gravé dans un pli du temps

*******

Ami Ennemi/Infiniment pressé Temps/– Trame de nos vies

*******

L’appel des oiseaux/dans le matin assombri /déchire la brume

*******

Au petit matin/frémissent les capillaires/dans les murs de schiste

*******

Ciel pesant de pluie/Ciel lourd à tomber sur Terre /- Avril en grêle (photo)

*******

Regard égaré –/Dent de la brebis /sur les rosiers en bourgeon

*******

Vrai silence –/Bois de charpente/Qui se réveille dans la nuit

*******

Réveil en douceur –/Soleil par dessus le toit/Et chant des oiseaux

*******

Pivoine au bourgeon blessé/Cœur ensanglanté/— Larme du jardin

*******

Image de printemps –/bourgeons sur une branche/comme oiseaux sur un fil

*******

La lune pleine/illumine ton sommeil/Et tu ne dors pas

*******

Devant les nuages/Abandonner le jardin/— S’en remettre au ciel

*******

Mais ici le ciel/n’a rien de joyeux Philippe/Donc il ne sait rien !

(en réponse au haïku ci-dessous de Philippe Castelneau)

Le ciel si joyeux /Doit savoir des choses /Que même les rois ignorent

*******

Sur le cognassier/les abeilles tourbillonnent/– Les coings mûriront

*******

1 2 3 4 5/Le culot de la paresse/1 2 3 4 5

*******

Ses doigts dans les miens/L’écureuil gris dans l’arbre/Et sa voix d’enfant

*******

Dans son poulailler/Plus de vingt races de poules/et pas un seul œuf…

*******

Coup d’œil sur le mur –/Perchée dans le pigeonnier/La glycine en fleurs

*******

Matin de lumière/obsédante et crue /– Tête allergique au printemps

*******

Rêver au soleil/Sans se découvrir d’un fil/– Et passer en mai

Texte et photo : Marlen Sauvage

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s