La caresse du temps

« Si l’âme et le cœur ont, avec les années, l’opportunité de rajeunir, on se doute bien que le corps répond à d’autres lois. Il fane. Et ce serait sot de le nier. Il s’en va le bien-aimé, le familier, le somptueux compagnon, désirable pour autrui et docile au plaisir, celui qu’un ressort mettait debout, qui bondissait, dévalait l’escalier… Il arrive parfois que toute sa magie soit brusquement là et qu’un frémissement, un frôlement, une saveur me le rendent. A peine me suis-je aperçue de sa furtive visite que déjà je l’ai fait fuir.
Un clin d’œil… sans plus.
Mais le vieillissement du corps recèle plus de mystères que l’imagination peut en livrer. De toutes les énigmes, il est peut-être la plus troublante. Rien de plus menacé, de plus soumis à la déchéance. Pourtant « rien qui ne soit plus à même de détecter le frôlement des dieux, leurs allées et venues parmi nous »1… Car, avec les années, le corps se métamorphose, s’affine, perçoit le monde à des registres autrefois inconnus, capte des multitudes de signaux et d’informations sur les choses et les êtres. La peau a cessé de le limiter. La carezza n’est plus la haute œuvre de l’amant seul : un regard, un reflet, le vent dans les cheveux – et ce frisson se déploie, se déroule comme un jeté de soie. L’éros s’est dilaté. L’amoureuse aussi. Son corps ne la contient plus. Un jour, l’enveloppe s’en déchirera sous la poussée d’une autre naissance. Deux amies se sépareront à la croisée des chemins. « La femme avec un corps » et « la femme sans corps » se diront adieu. Deux reflets dans l’eau de la mort, deux rêves qui retourneront vers le Rêveur des mondes.

Nombreuses fois
Nombre de fois
L’homme s’endort
Son corps l’éveille
Puis une fois
Rien qu’une fois
L’homme s’endort
Et perd son corps…2

1 – Les Sept nuits de la Reine, Christiane Singer, éd. Albin Michel.
2 – René Char.

Extrait de N’oublie pas les chevaux écumants du passé, de Christiane Singer.
Editions Albin Michel, 2005

2 réflexions sur “La caresse du temps

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s