Haïku de juillet (à rebours)

Pour Liliane

marlen-sauvage-escholtzia

 

Clarté du matin
Et les idées aussitôt
Aiguisées — Eveil

Chahut dans le ciel —
S’y fracassent des tonneaux
juste avant la pluie

Cheminée de pierre
Passé, présent, avenir –
Phare dans le ciel

Sur la balançoire
Dans la brise du matin –
Paysage d’enfance

Bruyère callune
Beauté mauve et sauvage —
L’été sur la lande

Sauterelle en fleur —
Surprise du photographe
de la rose épris !

Tumulte du ciel
quand le soleil disparaît
juste avant la pluie

Eblouissement —
Feu d’artifice au jardin
dans le soir qui vient

Dans le jardin les tagètes
protègent des intrus –
On sonne à la porte

D’un ciel électrique
Accouchée tonitruante –
La pluie, là, enfin

Rafales de vent
Salut profond des branchages –
Un adoubement

Le vide pour joint
dans l’assemblage des pierres –
Mystère des murs

Loin de la fureur
Sous le ciel gris de juillet
Ensemble s’extasier

Traîne de nuages
Décor de la tour dressée
– Le poids d’un regard

Trilles et crissements
Dans la touffeur de midi
Vies exacerbées

Paresse du temps –
Couchés au pied du moulin
Écrivains du vent

Du fond du valat
Gronde et roule cascadant
Le vent salvateur

Vol du papillon
Chaotique Effréné Bleu –
Tremble l’acacia

Caresse du vent –
Le ruisseau en longs tourments
Raconte la pluie

Matin sous la pluie –
Bonheur d’encore admirer
les dahlias en fleur

Habillés de feu
Les eschscholtzia caracolent
Robe close encore

(Pour Brigitte)
Un cadeau pour toi
Dans le matin du jardin
– 
Une fleur en fête…

Des milliers d’étoiles
enflamment le ciel d’été –
A terre un ver luit

Rafales de vent
Gonflent le rideau de perles
– Gifles de l’enfance

Gratter les herbes –
Surprendre le basilic
Au pied des tomates

Allées et venues
Sous le toit de la clède
– Cri d’un rouge-queue

Un soir de juillet
Dans le chant clair des oiseaux
Traverser la mer

Les yeux vers le ciel
A l’affût des étoiles
– Le trait d’un oiseau

Dans le brouhaha
il garde les yeux baissés
le vieux que l’on fête

Sur le pré pentu
Raies obliques de la pluie
– Rideau transparent

Texte et photo : Marlen Sauvage

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s