Haïku de septembre (à rebours)

marlen-sauvage-face

Pour Liliane

Dans le silence
de pierre et d’arbres éteints ~
Un avion passe

Toujours l’horizon
penche quand la tristesse
s’installe en son cœur

Le soleil descend
dans l’océan et déjà
j’ai quitté cette île

Flocons nuageux
sur la surface irisée ~
Pensées océanes

Tout a une fin ! ~
Retour à l’aéroport.
Cinq heures de retard…

Douceur du couchant
au voile orange et rose
sur les hauts palmiers

Le toit de l’église
comme un vaisseau de haut-bord
sillonne le ciel

Arbres tortueux
comme mes cauchemars ~
Forêt où se perdre

Éclats d’argent… Haut
Vers le ciel loin des tourments ~
Prière de l’eau

Plantes clairsemées
dans un désert de lave
~ Force de la vie

Comme des étoiles
les arbres au bord de la lave
dansent sur les pointes

Brume sur les monts ~
La caresse du matin
avant le réveil

Au ciel gris argent
l’arbre à contre-jour trace
son empreinte noire

Au soleil couchant
se lèvent majestueux
de grands arbres noirs

Le vent de septembre
arrache aux palmiers leurs feuilles
~ L’enfant pleure au loin

Le papangue en vol
transperce les nuages
d’un trait noir sur blanc

Piton Maïdo ~
Un rempart de la Nature
à la vanité

L’écume salée
ourle l’océan de blanc
sous le ciel indien

Muzik maloya
A travers les champs de canne ~
Le vent me répond

Partout le soleil se couche
et donne à la Terre
un air de famille

A pleine vitesse
roule le camion de canne ~
Poussière sucrée

Raisin sous la treille ~
Bourdons noirs et papillons
s’enivrent trop tôt

Case colorée ~
Sous la varangue
l’oiseau a bâti son nid

Horizon bleuté
un matin de septembre ~
Cadeau des oiseaux

Le temps passe ainsi ~
Ecouter rire un enfant
S’amuser d’un rien

Réveil décalé ~
Le soleil invite… L’esprit
lévite encore

Enfants et comptines
pour réveil du dimanche ~
Douleurs envolées

Face à l’océan
Indien, six heures du matin
au chant des oiseaux

Sommeil collectif
dans le ciel de septembre ~
Calme. Vol de nuit

Le jour du départ
enfin là. Reste le ciel
valises à la main

 

MS

2 réflexions sur “Haïku de septembre (à rebours)

  1. douceurs couleurs valises à la main, sommes en transit temporaire où profiter des instants de brume salée et bananiers frangés du monde, belle journée à vous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s