Foin

marlen-sauvage-meules

Alentour seuls les bêlements des agneaux
les mots des autres dans la tête
leurs peurs de la Bête
Et personne sur la route
pour l’extirper de mes entrailles
Le foin avait belle allure
avant
mais corseté ainsi quelle indélicatesse
L’homme est ballot
plus que la paille
Je me disais en foulant les genêts

Texte et photo : Marlen Sauvage

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s