Pas de boniments à Génolhac

Un texte de Liliane Paffoni

marlen-sauvage-agneau

Approchez Mesdames et Messieurs, petits et grands, gentes dames et damoiseaux, gentlemen et gougnafiers, pacifistes et belliqueuses, venez, approchez de ma malle aux mille trésors, venez, tâtez, palpez, caressez ces merveilles, il y en a pour tous les goûts, écrue ou des couleurs de l’arc-en-ciel, tout est en laine, de la pure, de l’authentique, des pulls gonflants, des tricots souples et d’une beauté exceptionnelle, venez, approchez, n’ayez pas peur, venez vous parer d’une bulle de douceur, entrez dans le confort, hirsutes et bien coiffés, venez essayer chapeaux et bonnets en lambswool, mais si vous connaissez, c’est la laine d’agneau, plus fine, plus délicate, ah ! Mademoiselle, ce chapeau vous va à ravir, si, si , et je m’y connais, vous pouvez l’agrémenter de ce ruban rouge satiné, tenez je vous l’offre ce ruban, vous n’aimez pas le rouge, mais voyons c’est la couleur de l’amour, et dans sept ans, vous fêterez vos noces de laine, votre amoureux est d’accord, allez, faites lui plaisir, merci beaucoup Mademoiselle, vous ne le regretterez pas, allez, les tricoteuses à vos aiguilles, farfouiller, de la laine à 2 fils, 3 fils, qui dit mieux, c’est du souple, de l’agréable à tricoter et il court loin comme vous dites, qu’est-ce qu’elle dit la dame, mais non, elle ne gratte pas la pure laine, rêche, c’est toi la rêche, la pure laine est soyeuse et résistante et par-dessus le marché et ça c’est cadeau, elle est isolante, palpez ces toisons denses et bouclées, allons, allons du calme, pas de bousculade dans le troupeau, y en aura pour tout le monde, essayez ce splendide manteau Monsieur, vous ressemblerez à un prince, et ce sera  comme une seconde peau,  il fait chaud, ben normal, c’est l’été, l’hiver n’est pas loin, je le vois là-bas, à l’horizon qui pointe le bout de son nez, c’est le moment de lui faire la nique, allez les enfants, choisissez vos gants et mitaines, sinon pas de bonhommes de neige cet hiver dans la vallée, que nenni, ma brave dame, les camelots ne racontent pas que des bobards moi, Madame, je dis la vérité, ma vérité , elle est comme la pure laine vierge.
Texte : Liliane Paffoni
Photo : Marc Guerra

 

Ce texte a été écrit par Liliane Paffoni dans le cadre des jeux d’écriture organisés pour la fête de la laine à Genolhac par le Parc national des Cévennes qui aura lieu le 26 août prochain.
Les consignes : un texte de 1500 à 2500 caractères sur le thème de la laine de mouton. Douze mots imposés : laine, horizon, hirsute(s),  troupeau (x), bulle(s), gonflante(s), vallée(s), gougnafier, satiné(e), rouge, belliqueuse et peau. Un titre.
Les textes écrits seront lus par un acteur, Claude Koener.

2 réflexions sur “Pas de boniments à Génolhac

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s