Un poème de Ida Jaroschek

 

 

« Les crues ont rapporté ton nom

quelque chose a bougé la nuit
provoqué dans le corps des effondrements

Je suis ce paysage saturé d’eau
et de gris

partie nue dans un visage
depuis si longtemps

La peur est grande

Ton nom déjà est un séisme »

Ida Jaroschek, Survivance de la neige, 2013, Editions Encre et Lumière

 

 

4 réflexions sur “Un poème de Ida Jaroschek

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s