Beauté (20)

Le sentiment-paysage  du 9 novembre 2017, par Jacques de Turenne :

Au pied de la croix sa cotte d’écailles de lichens et de mousse
Son étrave de pierre fichée comme un coin
le temps venu immobile
Joute minérale
accrocs  dans le bleu
et brèches de roux

Le regard inversé – l’inédit des âges
la main attardée égrène des rumeurs de pierre
caresse les ondes profondes du granit
tout passe  tout demeure
tout s’efface et me traverse.

Texte et photos : Jacques de Turenne

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s