Construire une ville… – Bégayer

marlen-sauvage-maison-coquelicot

Le souvenir exige la pierre nue… Ce que le souvenir exige… une première pierre, la pierre, une pierre d’attente, la pierre, la pierre nue, une pierre ponce, une pierre pour poncer le souvenir, pour le râper, pour le râper jusqu’à la pierre nue, une pierre pour râper le souvenir jusqu’aux nues, jusqu’au nu, un souvenir jusqu’à la nudité de la pierre, une nudité de pierre, la cruauté du roc, la rugosité du dévoilement, ce qu’on ne voulait pas exiger que le souvenir exige, je veux et j’exige un souvenir de pierre, nu comme la pierre, un caillou sans artifice, un galet sans broderie, l’érosion, les crocs du temps sur la pierre, le souvenir, ma mémoire demande réparation, ici gît le souvenir exigé, le souvenir qui exige la vérité de la pierre, le souvenir qui exige la pierre nue…

Texte et photo : Marlen Sauvage

Un texte écrit pour l’atelier d’été 2018 (Construire une ville avec des mots) de François Bon sur le tiers-livre. Pour chaque auteur(e), une page… et un oloé

2 réflexions sur “Construire une ville… – Bégayer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s