Construire une ville… – Caméra temporelle

marlen-sauvage-maison-coquelicot

D’une rive à l’autre, un pont sur l’Aygues. Franchir la rivière. Commercer. 1405. Pour l’arche, quarante mètres cinquante-trois d’ouverture, dix-neuf mètres de flèche, trois mètres vingt-cinq de chaussée. Un pont roman. Les moutons y transhument par milliers surplombant l’eau claire. 1944. Des chars américains. Avant, depuis, la rivière monte. Déborde. Menace. Ravage. 1745. Une digue pour contrer ses humeurs. Et ses crues meurtrières qui inondent les caves du bourg, détruisent les murs des jardins, coupent le canal, emportent les chemins, les plaines nourricières à l’ouest de la ville. Mais les années passent et qui paiera la digue ? De 1759 à 1824, on tente d’en construire une. Sept cent cinquante mètres depuis l’angle du pont. Les propriétaires riverains de la rive droite crient à la crue. Ils payent. Crue sur crue. On réclame encore. Des sous. Une digue. Un argument. Pour continuer à engranger les récoltes et payer les impôts. Succession de crues. Des sous ! Une digue. 1868. Elle résiste. Treize mètres d’eau au-dessus de l’étiage. Elle tient bon la digue. 1914. C’est l’été. Une énième crue. Une route coupée au Castellet. Une crevasse. Longue de soixante mètres, large de quatre mètres, profonde de trois mètres cinquante. La crue dépave les rues. Creuse les drailles. Tout baigne sous ses eaux. Les champs et les récoltes. 1992. La digue désastre. Effondrement. La rivière gronde. Furie des flots. Le vieux moulin perd ses roues à aubes. Un peu plus loin, la Romaine Vaison pleure plus d’eau que l’Aygues. Et depuis, le long de la digue, le jardin des senteurs. Des promeneurs. L’Aygues pauvre, presque sèche. Quelques trous d’eau. La canicule. Sous le pont roman, des baigneurs.

Texte et photo : Marlen Sauvage

Un texte écrit pour l’atelier d’été 2018 (Construire une ville avec des mots) de François Bon sur le tiers-livre. Pour chaque auteur(e), une page… et un oloé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s