Le cahier à carreaux (2)

La ligne de l’horizon, Monastir, Tunisie.

Parmi les carnets à relire, il y avait donc le cahier à carreaux que je viens de retrouver après un énième déménagement, au fond d’un carton oublié. C’était un cahier de citations issues de mes lectures ; un répertoire l’accompagnait qui recensait les thèmes par lettre initiale donc : absurde, alliance, amour, etc. [Le carnet rouge de l’adolescence est bel et bien perdu, lui.] Amour, ici

« Involontairement, inconsciemment, chacun des deux êtres qui s’aiment se façonne à cette idole qu’il contemple dans le cœur de l’autre. Quiconque aime vraiment renonce à la sincérité. » André Gide, Les faux-monnayeurs.

« Aimer, c’est vouloir aimer. » Alain, Propos sur le bonheur.

« Les grandes amours naissent sans raison et meurent pour une raison bien définie. » Elie Wiesel, Le Testament d’un poète juif assassiné.

Aimer quelqu’un ne relève pas seulement de la puissance du sentiment mais d’une décision, d’un jugement, d’une promesse. Si l’amour n’était que sentiment, la promesse de s’aimer pour toujours n’aurait aucun fondement. Un sentiment peut faire irruption comme il peut disparaître. Comment puis-je juger qu’il persistera si mon acte ne comporte ni jugement ni décision ? Erich Fromm, L’Art d’aimer.

« L’amour est sensibilité, l’amour est conscience. (…) L’amour entraîne la clarté de la perception, et l’objectivité. Rien n’est plus clairvoyant que l’amour. » Anthony de Mello, L’Eveil de la conscience.

Photo : Marlen Sauvage


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s