Le vieux châtaignier ou ne pas perdre le nord

Photo : Monique Fraissinet

Une rose des vents gravée dans le schiste, posée sur le mur, à tous vents. Je vais de-ci, de-là. Les jours me font tourner en rond, en cause le confinement, alors je vaque. Au bout du compte, je choisis de ne pas perdre le nord jusqu’à aller étreindre un châtaignier, étreindre, un bien grand mot, cet arbre séculaire ne me le permet pas tant il est énorme. Je caresse son écorce aux rides profondes.

– Tu perds de ta vivacité, vieux châtaignier !

– La mondialisation, que veux-tu !

En cause le cynips qui me ravage. Il est venu de Chine cet hyménoptère ravageur, il est passé par le Japon, puis la Corée, il a traversé les océans, par cargo certainement, pour arriver aux USA, puis il est revenu comme un boomerang vers l’Europe par l’Italie pour ensuite se répandre en France et bien ailleurs, rien ne l’arrête. La lutte chimique n’est pas envisageable. En France, un plan de surveillance du territoire est réalisé chaque année par un organisme chargé de surveiller et de protéger les végétaux. Dans les forêts nous gardons espoir.

Je m’assieds contre tes racines bien ancrées dans le sol pauvre et je médite sur la mondialisation. Je n’avais jamais imaginé que nos maux respectifs aient pu prendre les mêmes chemins ; ça finit par me donner le tournis à en perdre le nord.

Pour toi, mon frère, mon arbre à pain, pour ta survie, c’est un arrêté de novembre de 2010 qui définit les mesures de lutte sur le territoire et précise les modalités de mouvements du matériel végétal. Et tu souffres encore et toujours de ne pouvoir donner autant de fruits comme tu l’as fait pendant deux siècles.

Je vais afficher sur ton écorce tenace de cévenol, les modalités des interdictions de mouvements de circulation des êtres humains sur cette terre. Tiens bon ! Luttons contre ces sales bêtes ! nous vaincrons !

De toi à moi il n’y a pas un kilomètre, je reviendrai te voir un de ces jours, si d’ici là je n’ai pas complètement perdu le nord.

Photo : Monique Fraissinet

Texte : Monique Fraissinet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s