Journal du confinement #25

Photo : Marlen Sauvage

Vendredi 10 avril
Super bien dormi. Levée comme j’aime, aux alentours de 7 h. Avant 8 h je trouve sur FB, dans le fil d’actualité, Song for Karen, d’Olivier Martinelli, une reprise de About you de The Jesus and Mary Chain, qui est la BO de son bouquin Une Légende, lequel date déjà de 2014. Avec un petit mot rien que pour moi, de quoi vous réconcilier avec le confinement tout de suite ! Je sais que j’ai un grand sourire sur la « face » comme disent les Québécois, j’adore la voix d’Olivier qui le sait depuis quelques années déjà. Ecoutez-le, c’est doux, et abonnez-vous à sa chaîne ! Lisez ses livres, aussi, ce sont de beaux romans, vraiment.
C’est parti pour une belle journée, le pontias souffle ce matin, il veut nous débarrasser de ce virus qui nous tient confinés, j’ai envie de croire que le cosmos va finir par convaincre cette petite chose vivante de s’autodétruire. Et à 8 h 10 une pensée pour toi qui dois prendre ton café-sucre-pain-beurre quelque part sur cette terre. A 9 h j’ai écouté une douzaine de fois le titre d’Olivier… mon chat n’en peut plus, après m’avoir tourné ostensiblement le dos, il baisse les oreilles et me fait la tête ! Et puis une idée me traverse l’esprit, après la douche, d’enregistrer la chanson d’Olivier que je chante non-stop depuis deux heures. Et hop, sur Facebook (enfin, ce fut long pour moi de compresser le fichier et surtout de le téléverser)… Je me dis que j’ai du culot, ma voix sur celle du chanteur mais c’est sans doute pour prouver à celles et ceux qui craignent pour moi que je ne manque pas d’air !
Aujourd’hui, j’ai rendez-vous avec la marchande de volailles dans un bled voisin. A partir de 15 h 30, je me promène dans la campagne environnante, je respire à pleins poumons toutes vitres baissées et tant pis pour le virus voyageur, les montagnes au loin sont superbes, tous les arbres sont en fleurs, je trouve tout magnifique, mais tout est magnifique. J’ai juste oublié de prendre mon appareil photo… Je reviendrai. Un peu de mal à trouver la ferme, je questionne sur ma route une dame en train de jardiner : c’est sa nièce, la fermière ! Une petite route où l’on ne peut se croiser, des virages au milieu des vignes et puis c’est là. Je me masque, dans la boutique on est masqué aussi, normal, et j’achète tranquillement mes volailles et mes fromages de chèvre d’Ardèche, quand je sors, impossible de me dégager du rideau de porte qui m’encercle ! Obligée de me faire aider par la jeune femme qui éclate de rire après moi et tout près de moi ! Nous sommes masquées, je vous dis ! Puisque le masque interdit les sourires, qu’au moins les rires se fassent entendre.
Je devais acheter des cartes de Pâques pour mes 3 petits loups et je réalise que Pâques, c’est ce dimanche. Pfff ! Ordinairement déjà j’ai du mal avec le calendrier, et depuis si longtemps que cela ne sera pas un marqueur d’Alzheimer pour moi, mais là je suis totalement hors du coup.
Un coup d’œil au Huffington Post et une nouvelle plutôt intelligente sur l’accord des 27 de débloquer plus de 500 milliards d’euros pour soutenir l’économie européenne. Je me demande régulièrement où est passée l’Europe, elle survit semble-t-il.
Et parmi mes petits bonheurs du jour, le blog de Dominique Hasselmann Métronomiques, où l’esprit critique le dispute à l’humour, et c’est très très sain tout cela. 

MS

2 commentaires sur “Journal du confinement #25

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s