Carnet des jours (40)

Partie vers 8 h ce matin sur le sentier de Barjavel qui mène à mon arbre, un tilleul finalement, que je n’avais pas identifié comme tel la fois précédente… Mais en m’adossant au tronc rugueux, j’ai bien remarqué les fruits à venir, de petites boules vert clair et ses feuilles en forme de cœur… J’ai retrouvé le foulard quelque peu tâché par les pluies de ces derniers jours. Enveloppée dans la ramure, j’ai  décidé de revenir là écrire sur un carnet une fiction épistolaire… Le ferai-je ? Je me renseigne sur le tilleul : arbre sacré en Egypte, il était utilisé dans la fabrication de masques funéraires. Dans l’Est de la France et dans les pays germaniques, on rendait la justice à son ombre… C’est un arbre qui symbolise la liberté, il a été choisi en 1792 pour incarner les valeurs de la Révolution française… Il est aussi le symbole de l’amitié. Tout cela me va…

Le bois qu’il faut traverser pour parvenir à « mon » tilleul s’appelle m’a-t-on dit, le Bois de lumière. Que voulez-vous que je vous dise ? N’est-ce pas merveilleux ? Durant le trajet, je renifle toutes les senteurs de chèvrefeuille, de genêt, de sureau, et au retour, en me détournant de la route, j’ai la surprise d’un couple de chevaux – noir, blanc – broutant l’herbe fraîche de leur pré.

MS

Photos : Marlen Sauvage

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s