Une vie en éclats (7) fiction

Marlen Sauvage, archives personnelles.

L’anecdote de la fête trop arrosée est tirée d’un de tes courriers… Je me suis contentée de la situer dans un endroit fictif, ce pourrait être le château de la Guette, sachant pourtant que tu n’y étais plus cantonné alors…

Ton mal de tête s’estompe, heureusement ; tu as dû t’allonger après le repas de midi, une heure à remâcher la honte de la veille, à regarder le plafond immense et si haut, troué de taches brunes, pour finalement t’assoupir dans le brouhaha des bavardages. Aussitôt réveillé, il t’a fallu repriser une chaussette pendant le bref temps de vacance avant ton tour de garde. Tu déposes l’œuf en bois jaune, dur, strié de veines claires, l’aiguille et la bobine de fil marron dans la boîte de biscuits Brun, jaune et noire, que t’a donnée ta mère, et remets le tout dans ta valise posée à même les dalles de granit. Hier soir, après la fête entre soldats, après le vin rouge et le cognac, tu as buté dans le creux de la pierre, tête la première sur ton casque près de sa paillasse, et selon les dires de tes camarades, tu es devenu comme fou, parlais de tuer tous les Boches, ils étaient quatre pour te tenir, et après des compresses froides et du café salé, dans le désordre encore de tes pensées, tu te souviens avoir eu peur de la prison. Au contraire, tes supérieurs ont salué la vigueur de tes dix-huit ans et calmé tes craintes. Alors que tu laces tes bottines, ton regard croise un papillon à la livrée noire et orange, parsemée de taches blanches, habitant du lierre grimpant sur l’aile du château de la Guette où la compagnie est cantonnée. L’insecte, une Vanesse vulcain, gît dans une petite dépression que ses ailes occupent toute, les courbes orangées de sa robe rappelant – mais avec éclat – les auréoles rouilles qui parsèment les dalles à cet endroit de la salle.

MS

NB : La raison d’être de cette histoire se trouve ici

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s