Gogyoshi – Doux instant

©Marlen Sauvage

Au petit matin, le chat miaule à la porte
et dans l’interstice se glisse
jusqu’au lit dont il chiffonne le plaid soyeux
puis il s’enroule sur lui-même
dans la douceur de son poil clair

Marlen Sauvage

Ceci n’est donc pas un haïku, mais un gogyoshi… Je prends mes cours ici… Et je ne suis pas sûre qu’un gogyoshi le reste dès qu’il est accompagné d’une photo, mais voilà, je vous présente Titi-le-(gentil) guerrier.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s