Présences

©Marlen Sauvage

« Parfois, ce qui domine est une étrange impression d’encerclement. Nous avons la sensation d’être cernés par des yeux qui nous regardent, par des voix qui nous interpellent. Et pourtant, il n’y a personne que nous puissions identifier. C’est la forêt tout entière qui nous étreint, qui nous observe et qui s’adresse à nous. »‘

Benoît Desombres, La Sagesse des arbres (in Penser comme un arbre, de Jacques Tassin).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s