Arles, parmi ce que j’ai aimé #6 (Masculinités)

A la Mécanique générale, la très grande exposition consacrée aux Masculinités, La libération par la photographie, demandait une attention particulière, parce qu’étaient représentés un grand nombre d’artistes et que je la visitais en fin de journée… L’expo dure jusqu’au 26 septembre, un conseil donc : y aller le matin !

A droite, © Rotimi Fani-Kayode, Sans titre, 1985. 

Je reprends ici le texte exposé aux Rencontres qui dit toute l’intention de l’expo.

« Cette exposition majeure étudie la manière dont la masculinité a été codée, interprétée et construite socialement des années 1960 jusqu’à aujourd’hui, par le biais du cinéma et de la photographie. Elle examine les représentations de la masculinité, rassemblant plus de 50 artistes, photographes et réalisateurs internationaux, dont Laurie Anderson, Sunil Gupta, Rotimi Fani-Kayode, Isaac Julien et Catherine Opie. Dans le sillage de #MeToo, l’image de la masculinité a été mise en lumière, et les concepts de masculinité toxique et fragile se sont infiltrés dans notre société. Cette exposition retrace les représentations souvent complexes et parfois contradictoires des masculinités, et la façon dont elles se sont développées et ont évolué avec le temps. Elle aborde les thèmes du pouvoir, du patriarcat, de l’identité queer, des politiques raciales, de la perception des hommes par les femmes, des stéréotypes hypermasculins, de la tendresse et de la famille, et examine le rôle critique que la photographie et le cinéma ont joué dans la manière dont les masculinités sont imaginées et comprises dans la culture contemporaine. »

Quand je peux retrouver sur le net les photos qui m’ont particulièrement plu, je ne vous impose pas les miennes, ratées, avec un point lumineux insupportable… mais je mentionne les cartels, tant qu’ils restent lisibles…

© George Dureau – Lemonde.fr
© Adi Nes – awiderbridge.org
© Peter Hujar (photo MS, pardon !) – Homme orgasmique

Dans la première édition de cette page, j’avais confondu Herb Ritts et Peter Hujar ! Je n’ai pas retrouvé le cartel concernant ce dernier, mais il semble qu’il apparaît durant ces Rencontres 2021 aussi bien dans l’expo Masculinités, que dans celle intitulée The New Black Vanguard, dont je parlerai plus tard.

© Herb Ritts
© Fouad Elkoury, photo MS

Ma photo de la série d’images d’Annette Messager est particulièrement ratée. Mais comme le net n’en propose aucune concernant cette exposition datée de 1972, je la commets tout de même ici.

Photo : MS – Extrait de la série « Les Approches », d’Annette Messager – L’homme de 45 ans.

Et voici le texte sous chacune des photos de la série ci-dessus, intitulée « L’homme de 45 ans » :

1 – Elle en a assez de se taire

2 – Elle lui dirait qu’aujourd’hui il porte son pantalon à carreaux gris qu’elle préfère à celui d’hier, mais qu’elle aime bien aussi celui qu’il avait jeudi, 

3 – Qu’elle a d’ailleurs trouvé des échantillons de tissu correspondant, 

4 – Et qu’elle aime les regarder et les toucher quelquefois

5 – Sachant que peut-être elle pourrait le revoir (…) à la même heure, car il semble très pressé maintenant

Pour d’autres séries et notamment « L’homme aux manches retroussées », l’histoire commençait aussi par « Elle lui dirait… » mais se terminait par « Voilà exactement ce qu’elle lui aurait dit si elle lui avait parlé… ». Une idée à creuser pour un atelier d’écriture, pensai-je…

Les photographes des Masculinités

Bas Jan Ader (1945-1975), Laurie Anderson (1947), Kenneth Anger (1927), Knut Åsdam (1968), Richard Avedon (1923-2004), Aneta Bartos, Richard Billingham (1970), Cassils (1975), Sam Contis (1982), John Coplans (1920-2003), Rineke Dijkstra (1959), George Dureau (1930-2014), Thomas Dworzak (1972), Hans Eijkelboom (1949), Fouad Elkoury (1952), Rotimi Fani-Kayode (1955-1989), Hal Fischer (1950), Samuel Fosso (1962), Anna Fox (1961), Masahisa Fukase (1934-2012), Sunil Gupta (1953), Peter Hujar (1934-1987), Liz Johnson Artur (1964), Isaac Julien (1960), Kiluanji Kia Henda (1979), Karen Knorr (1954), Deana Lawson (1979), Hilary Lloyd (1964), Robert Mapplethorpe (1946-1989), Peter Marlow (1952-2016), Ana Mendieta (1948-1985), Annette Messager (1943), Duane Michals (1932), Tracey Moffatt (1960), Andrew Moisey (1979), Richard Mosse (1980), Adi Nes (1966), Catherine Opie (1961), Elle Pérez (1989), Herb Ritts (1952-2002), Kalen Na’il Roach (1992), Collier Schorr (1963), Paul Mpagi Sepuya (1982), Clare Strand (1973), Mikhael Subotzky (1981), Larry Sultan (1946-2009), Hank Willis Thomas (1976), Wolfgang Tillmans (1968), Piotr Uklański (1968), Karlheinz Weinberger (1921-2006), Marianne Wex (1937-2020), David Wojnarowicz (1954-1992), Akram Zaatari (1966).

A suivre…

2 commentaires sur “Arles, parmi ce que j’ai aimé #6 (Masculinités)

  1. Merci Marlen pour toutes ces photos et ces textes. L’année prochaine, j’y vais!
    La phrase d’Annette Messager est une très bonne idée de proposition pour un futur atelier d’écriture.

Répondre à les-ateliers-du-deluge Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s