Rois des forêts…

Issu de la signalétique en forêt de Bélouve :

« Les forêts primaires de bois de couleurs des hauts couvrent en grande partie le plateau de Bébour ; elles se distinguent par l’émergence au-dessus de la canopée des frondes des fougères arborescentes. Avec leurs arbres tortueux, enchevêtrés, couverts d’une multitude d’épiphytes, elles prennent l’allure d’un fouillis végétal impénétrable : les brouillards ambiants les rendent fantomatiques.
Les forêts de tamarin des hauts apparaissent plutôt vers Bélouve ; elles se singularisent par la dominance de cet acacia endémique : son feuillage léger et son écorce claire jouent de la brume et de la lumière pour offrir des ambiances mystérieuses. Le versant sommital laisse apparaître de vastes étendues de fourrés à bruyère ; dans un jeu de transition avec les forêts, ils s’ancrent plus en aval dans un manteau étonnant fait de mousses épaisses, de fougères. Ces milieux exubérants et gorgés d’eau en deviennent des forêts éponges. Le reboisement des résineux est composé de cryptomère du Japon ; il est amené à terme à laisser la place aux formations indigènes. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s