De l’Oule au lac…

Samedi matin, grand beau et rendez-vous dans un village drômois, dans le Parc naturel des Baronnies de Provence, où siègent les vautours : Rémuzat. Longtemps j’ai cru qu’il s’agissait du Rémusat de Barbara

La photo n’est pas extra, je n’avais que mon téléphone portable… il va falloir zoomer, mais on voit plusieurs oiseaux en vol ! Réintroduits en 1996 (vautours fauves), puis en 1998 (vautours moines) et enfin en 2000 (vautours percnoptères), on compte aujourd’hui environ 3000 individus. Beaucoup plus semble-t-il qu’en Cévennes, sur les causses, dans les gorges du Tarn et de la Jonte, où en dehors de ces mêmes oiseaux a été introduite une autre espèce plus rare, le gypaète barbu..

© Marlen Sauvage 2022 – Le rocher du Caire.

Balade le long de l’Oule boueuse (j’apprends que le mot « oule » signifie « marmite » en occitan !), avant de se restaurer au bistrot de pays de Cornillon, et petit tour du lac du village, encore peu fréquenté à l’heure où nous nous y promenons.

© Marlen Sauvage 2022

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s