Vieilles enseignes (14)

Une chemiserie qui vend encore des chemises, malgré le rideau fermé ce jour de visite à Gap, comme les deux autres enseignes toujours en activité. Je vais clore cette visite à Gap avec le plan de la ville en fresque murale, ci-dessous, daté de 1899.

©Marlen Sauvage

A comparer avec un plan de la ville de Gap, daté du XVIe siècle, établi par Joseph Roman, c’est ici, où la ville se tenait à l’intérieur des fortifications.

MS

Vieilles enseignes (11)

©Marlen Sauvage

Un vieux bâtiment rénové dans sa partie haute et au rez-de-chaussée, ce local abandonné. Aujourd’hui, on trouve sur internet 5 pages d’adresses de garages à Gap… J’ai bien aimé le toit, fatigué, et ses trois rangs de génoise. Leur nombre signait la richesse des propriétaires, dit-on. Mais la hauteur de la bâtisse explique sans doute ici la nécessité de déborder pour protéger la façade des pluies… 

MS

Vieilles enseignes (8)

©Marlen Sauvage

J’avais décidé le 17 mai de filer sur la route de Gap, jusqu’à cette ville peut-être, en quête de vieilles enseignes. A Rosans, j’apercevais de la route cette façade d’hôtel, celui « de l’écu de France »… A Rosans, nous sommes déjà dans les Hautes-Alpes, et toujours dans le parc naturel des Baronnies provençales. A Rosans, nous sommes dans la ville de Louis, le monsieur que j’accompagne dans la maison de retraite où il se trouve depuis neuf ans, et dont il n’aime pas l’environnement, « des montagnes étroites, serrées »… Comme je le comprends ! Le village perché, les prairies verdoyantes, la vallée à perte de vue, et les Alpes lointaines majestueuses…

MS

Vieilles enseignes (9)

©Marlen Sauvage

Toujours ce que m’évoque ce Dubonnet, c’est la publicité « Dubo – Dubon – Dubonnet » qui était utilisée en cours de journalisme par l’un des intervenants pour nous rappeler la forme d’un article… Dubo, le titre. Dubon, le chapeau. Dubonnet, le texte. Où comment captiver l’attention du lecteur en révélant l’information au fur et à mesure de sa lecture…

MS