Une rencontre à Mens

Sur la route du retour de notre virée en Isère, à Chamrousse, un arrêt à Mens (on prononce « mince ») pour se restaurer. Petit tour dans le village surplombé par de magnifiques sommets, les ruelles sont vides – il fait encore grand chaud – la place de la halle est très belle… Au détour d’une rue, une exposition nous attend : « Albert Kahn autour du monde, 1909-1930 ». Je reste saisie de stupéfaction ! Il y a vingt-deux ans, à la suite de l’achat d’un recueil de photographies intitulé Irlande 1913 Clichés en couleur pris pour Monsieur Kahn, j’avais suivi le parcours des deux autrices du livre, de Galway à Glendalough, reprenant avec mon compagnon de voyage les mêmes clichés que ceux pris par les étudiantes, Mesdemoiselles Mignon et Mespoulet. Ici, ce sont d’autres globe-trotters envoyés aux quatre coins du monde pour témoigner de ses changements à l’entrée du nouveau siècle qui revivent à travers leurs images. J’ai retenu ces six photos, il y en avait évidemment davantage. Pour info, le musée départemental Albert Kahn est à Boulogne-Billancourt.

Dans l’ordre de leur publication, de gauche à droite et de haut en bas, les autochromes sont signés :

Auguste Léon :  » Trois petits bergers au bord de la route d’Avala. » Environs de Belgrade, Serbie, 27 avril 1913.

Stéphane Passet : Un cavalier près d’un cours d’eau, le Jalkhanz Kuthugtu Damdinbazar (?). Aux environs d’Ourga, Mongolie. 17 juillet 1913

Paul Castelnau : Fayz Bey el Azm, un compagnon de l’émir Fayçal. Quweira, Arabie (actuelle Jordanie). 2 mars 1918.

Stéphane Passet : Jeune chinois sur le Datongqiao (pont de la Communication Aisée). Faubourg est de Pékin (Chine).
23 juin 1912.

Léon Busy : Une prêtresse du culte des Trois Mondes. Tonkin, mai-juin 1916.

Fernand Cuville : Petite fille au pied d’une vasque de la basilique San Zeno. Vérone, Italie, 16 mai 1918.

(Exposition proposée par les Rencontres photographiques du Trièves avec le soutien du musée départemental Albert-Kahn)

Je n’ai pas abandonné l’idée d’une fiction – démarrée d’ailleurs à la suite de ce voyage en Irlande – autour de ces jeunes filles parties là-bas en 1913. Le récit de mon voyage a été déposé en 2012 à l’Association pour l’autobiographie et le patrimoine autobiographique (APA – Garde-mémoire n°11. Récit n° 11141).

Marlen Sauvage

Soupe irlandaise [Uckas, 44]

les-ateliers-du-deluge-soupe
A gauche, les images sont de Marc Guerra au temps où il illustrait la revue Sciences Humaines
J’aime bien cette idée de soupe que l’on [nous] sert mais où l’on se sert soi-même finalement, avec tout ce que ça suppose de responsabilité personnelle dans les épisodes chaotiques que nous traversons… Et puis j’aime aussi beaucoup l’image à gauche en dessous, cette succession de personnages qui me rappellent un peu les Meidosems de Michaux. Et là je renvoie à cette superbe critique par Jean-Michel Maulpoix.

Quant à la page de droite, elle me rappelle notre voyage en Irlande entrepris en 2000 sur les traces de Mesdemoiselles Mignon et Mespoulets, boursières de la fondation Albert Kahn, parties toutes deux en 1913 visiter ce pays en quête de ce qui disparaîtrait avec le siècle. Nous en sommes revenus avec un lot d’images, mais je raconterai ça dans un autre carnet…

Un carnet kraft à spirale (Uckas)
Texte et image sous licence Creative Commons
Licence Creative Commons

Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 3.0 France.