La Réunion [La dernière balade, ≠ 7]

De Hell Bourg, petite bourgade absolument charmante, nous partons vers 4 h pour une dernière marche. Direction la forêt de Bélouve et le gîte du même nom. L’ascension démarre dans l’obscurité totale, les aboiements de chiens nous accompagnent, relayés dès que le jour se lève par le chant des coqs. Depuis le début de ce voyage à La Réunion, je n’ai pour appareil photo qu’un téléphone mobile…

ateliers-du-deluge-belouve

Le chemin est boueux, il faut être vigilant. Mais la grimpette vaut le coup d’œil. De gauche à droite…

ateliers-du-deluge-belouve1

ateliers-du-deluge-belouveA

ateliers-du-deluge-belouve3

Pour se terminer comme ça :

ateliers-du-deluge-belouve4

En bref, c’est splendide. De retour à l’hôtel, nous avalons le buffet de petit-dej’ avant de repartir par la route !

ateliers-du-deluge-belouve6

Allez, un petit cadeau pour vous…

ateliers-du-deluge-belouve5

Cahiers et carnets – Des voyages – LR≠7

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 4.0 International.

La Réunion [La côte Est et Salazie, ≠ 6]

Sur la route de l’est, nous admirons de part et d’autre les coulées de lave successives depuis 1986. Arrêt dans une anse superbe. Sous la pluie, l’océan ronfle et roule ses vagues contre les falaises.

ateliers-du-deluge-grandanse

Salazie qui devait être le moins beau des cirques s’avère particulièrement luxuriant, aux maisons chatoyantes. Il y a de l’eau ici et des cascades accueillantes malgré ciel couvert.

ateliers-du-deluge-Salazie0ateliers-du-deluge-Salazie3

ateliers-du-deluge-Cilaos5

L’ascension est ardue ! Mais chaque virage est une récompense. Nous dormons à l’auberge-ferme du Grand Ilet où nous faisons la connaissance d’André et Lucile, de Marielle et Nicolas. Le matin, petite marche jusqu’au col des Bœufs pour admirer Mafate encore, la Nouvelle n’est pas loin mais nous n’irons pas.

ateliers-du-deluge-SalColbœu

ateliers-du-deluge-Salazie2

Direction Hell Bourg, en passant par quelques sites indiqués dans le GDR (la mare à Martin, asséchée ! J’ai oublié les autres). Descente à l’hôtel des Cimes. Chambre n° 3 comme à la ferme précédente.

ateliers-du-deluge-Salazie1

Cahiers et carnets – Des voyages – LR≠6

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 4.0 International.

La Réunion [Le cirque de Mafate, ≠ 3]

Le cirque le plus impressionnant de mon point de vue ! Depuis le Maïdo, un dénivelé inquiétant pour mes gambettes habituées aux Cévennes (plus de 1 000 m, de mémoire) auquel je me rends puisque aucune route ne permet de descendre dans le cirque… Le vide attire, le cœur saute dans la poitrine à chaque coup d’œil vers le bas, et puis, on avance un pied devant l’autre.

ateliers-du-deluge-Mafat

Le spectacle est hallucinant. Il noue la gorge. Nous ne sommes rien.

ateliers-du-deluge-Mafat1

Après les pentes escarpées, les chemins souples et la fraîcheur de la végétation.

ateliers-du-deluge-Mafat2

Et pour les yeux curieux, un signe de la nature qui invite à revenir !

ateliers-du-deluge-Mafat3

Cahiers et carnets – Des voyages – LR≠3

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 4.0 International.