J’ai dormi…, par Izabo48forever

J’ai dormi dans ton amour, j’ai dormi dans ton essence, j’ai dormi dans nos parfums, j’ai dormi ma peau à ta peau, j’ai entendu la mer l’oreille à ton nombril, j’ai bu le sel de nos sueurs et nous étions marées, j’ai dormi dans tes creux, j’ai dormi dans nos passions, j’ai entendu nos souffles s’aimer, j’ai dormi partout où était ton amour, j’ai dormi pour, par, avec, contre, dans, comme ton amour…

J’ai dormi à côté de ton amour, j’ai dormi de mon côté, j’ai dormi dans mon confort, j’ai dormi sans ta main sur ma peau, j’ai dormi bien au chaud sans tes bras, j’ai dormi oui c’est vrai, en pyjama, j’ai dormi en rêvant à de folles étreintes, j’ai dormi sans penser à toi…

J’ai dormi dans l’absence, j’ai dormi dans ton côté, j’ai dormi dans ton odeur imaginée, j’ai dormi où tu étais, j’ai dormi sans toi, j’ai mal dormi sans toi, j’ai dormi dans le sel de mes yeux, j’ai dormi dans le vide, j’ai dormi en transparence de toi,

J’ai dormi sans toi, j’ai bien dormi sans toi, j’ai mieux dormi sans toi, j’ai mieux dormi sans l’amour, j’ai dormi dans tout l’espace, j’ai dormi dans tous mes rêves, j’ai dormi sans tendresse, j’ai dormi brutalement, j’ai dormi écorchée, j’ai dormi épuisée, j’ai dormi en paix, j’ai dormi, j’ai dormi…

Réveille-moi !

Texte : © Izabo48forever

Si habiter une chambre, par Izabo48forever

marlen-sauvage-tunisie

Si habiter une chambre c’est s’y reconnaître, alors ma chambre c’est ton regard,

Si habiter une chambre c’est s’y sentir arrivée, alors ma chambre c’est ta chaleur,

Si habiter une chambre c’est vouloir y rester, alors ma chambre c’est ton amour,

Si habiter une chambre c’est se savoir vivante, alors ma chambre c’est ta bouche,

Si habiter une chambre c’est s’éveiller, alors ma chambre c’est ta caresse,

Si habiter une chambre c’est respirer, alors ma chambre c’est ton souffle,

Si habiter une chambre c’est pleurer, alors ma chambre c’est ton absence,

Si habiter une chambre c’est lâcher prise, alors ma chambre c’est notre abandon,

Si habiter une chambre c’est être, alors ma chambre c’est toi…

Texte : © Izabo48forever

 

Photo : Marlen Sauvage