Faites passer !

marlen-sauvage-laissez-passer

J’ai reçu hier Laissez-passer de Juliette Mézenc, et je ne peux que vous inviter à acheter ce livre et à le lire dare-dare. Pour ma part, le déluge ayant atteint les montagnes cévenoles, j’ai opté pour une lecture à la bougie (photo témoin) que j’ai terminée à la lumière du jour ce matin. Tout en sensibilité, sur un ton aigre-doux, parfois drôle (on rit jaune souvent, mais aussi clair et franc !), jamais moralisateur ni arrogant, la prose de Juliette secoue, quand bien au chaud sous la couette on tenterait de faire semblant d’oublier ce qui se passe au dehors, dans notre société vouée à la controverse des frontières. Elle secoue aussi au plus intime, dans ses retours sur les accidents de la vie, avec l’évocation de la disparition de sa sœur, un autre naufrage, et nous emmène aux frontières des Enfers quand on se demande vraiment de quels paradis ils pourraient bien être l’envers.

Laissez-passer, Juliette Mézenc, Editions de L’Attente, 2016.

Marlen Sauvage

 

Elles en chambre

Elles en chambre vient de paraître aux éditions de L’Attente.
Juliette Mezenc, l’une des auteurs, est une amie, mais ce n’est pas la raison pour laquelle je relaie l’information sur la sortie de ce livre. C’est que j’ai aimé le lien qu’elle fait avec cette vidéo (lien Publication ci-dessous) où se voit la joie d’un groupe d’hommes dansant sur un chemin de terre au milieu de nulle part. Cette joie, c’est la sienne nous dit-elle, et voilà, vous savez à peu près qui est Juliette. Son écriture lui ressemble.

Publication by GÖNÜL LİMANINDAN GÖNÜLDEN GELEN ŞARKILAR. DJ SEVİLAY.

Entre essai et poésie, une continuation, près d’un siècle plus tard, de la réflexion conduite par Virginia Woolf dans son essai « Une chambre à soi », sous la forme d’une visite guidée des chambres de femmes écrivains. Chambres d’écriture imaginées sous la surface, dans des régions dissimulées au regard, obscures, maintenues à part d’un quotidien souvent mené de front. Ou comment allier espace intime et contraintes matérielles d’une façon infiniment subtile pour ménager sa liberté intellectuelle.

Vous lirez l’annonce de son livre sur son site http://www.motmaquis.net

Rendez-vous sur le site des éditions de l’Attente . Vous trouverez ou pourrez commander facilement le livre chez votre libraire (peut-être privilégier les libraires partenaires de l’Attente) et bien sûr possibilité de commander en ligne directement à l’éditeur.

 

 

Et un saumon

Marc-Guerra-DPDF29

 

Avec la hardiesse des petites valises

elle part conquérir le monde, les rues, les écoles, les villes

légère

les îles les presqu’îles les chambres ne l’effraient pas

elle y entre et s’installe elle parle à la place

le mollet fuselé la jambe longue

elle arpente les mots qu’elle puise aux rencontres

tout sourire les yeux

ce qu’elle découvre – et de bien belles – elle le jette

dans son décor l’assoit le triture le déshabille

sujets sensibles s’abstenir

elle bouscule tiraille creuse délivre

tout fait écho dans son village elle écoute la mer parfois

aux coquillages et traque l’âme de la brise

dans le ressac

c’est ailleurs qu’elle vit perchée sur son Mezenc

elle porte le volcan l’emporte le dévore

depuis qu’elle a six ans dix ans peut-être

alors le voyage avec un saumon

vous pensez bien

une broutille

à contre-courant comme elle

 

Image © Marc GuerraDes poissons et des femmes, ≠29

Un grand merci à Juliette Mezenc !

Nous poursuivons notre voyage dans l’univers  Des poissons et des femmes entamé le 4 janvier et pour une année entière : sur une image de Marc Guerra, j’écris un texte et publie le tout chaque vendredi… jour du poisson !

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 4.0 International.