Beauté (14)

 

Frederique-Terres-D-Encre

Le sentiment-paysage du matin du 30 octobre 2017, par Frédérique de Carvalho :

quelquefois en fait chaque fois que

l’on voit  ce qui

est

on entre

on ne sait pas ce qui

s’ouvre

on n’en a pas

idée

quelque chose traverse on est

traversé

ce n’est plus le regard

ce n’est plus ce

qu’on sait et qu’on peut

dire ou

taire

c’est la peau

qui

disparaît

on est passé dans

les silences

vivants

Texte et image : ©Frédérique de Carvalho

A 21, j’arrête !
Quel serait votre « sentiment-paysage » du moment (ou d’un moment…) et quelle(s) photo(s) pour le représenter ? J’attends vos photos/images et/ou textes sur lesateliersdudeluge@orange.fr Merci ! (Marlen Sauvage)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Beauté (13)

Liliane-Paffoni

 

Le sentiment-paysage du 27 octobre à 14h12, par Liliane Paffoni :

«  L’automne est un andante mélancolique et gracieux qui prépare admirablement le solennel adagio de l’hiver. » Georges Sand, François le Champi.

Texte et photo : ©Liliane Paffoni (Lac de Charpal)

A 21, j’arrête !
Quel serait votre « sentiment-paysage » du moment (ou d’un moment…) et quelle(s) photo(s) pour le représenter ? J’attends vos images sur lesateliersdudeluge@orange.fr Merci ! (Marlen Sauvage)

Beauté (12)

sylvie-chaudoreille-beaute

Le sentiment-paysage du 27 octobre à 8h18, par Sylvie Chaudoreille :

Au point du jour, célébrer la lumière qui se lève, et au soir saluer le jour qui s en va, ainsi savoir où l’on se trouve entre ouest et est, et le temps imparti à vivre ce qui doit.
Demain ?

Texte et photo : ©Sylvie Chaudoreille

A 21, j’arrête !
Quel serait votre « sentiment-paysage » du moment (ou d’un moment…) et quelle(s) photo(s) pour le représenter ? J’attends vos images sur lesateliersdudeluge@orange.fr Merci ! (Marlen Sauvage)

Beauté (10)

Le sentiment-paysage du 24 octobre à 10h45, par Sylvie Chaudoreille :

« Mon sent-image du jour a la peau douce de l’enfance, il roule et danse et fait la roue sans penser même qu’ il la fait. Dans son éternité de matin calme, il a les yeux si bleus que l’oiseau s’y reflète, que la moisson s’y donne.
Dans le vent de presque novembre il a gardé le rire de juillet et chante a celui qui veut bien l’entendre qu il est bon de rester guilleret.
Le rond joufflu des fruits d’enfance et l’odeur des tissus froissés, le goût des fruits biens mûrs qui restent au coin des bouches… il les connaît encore, il les a retrouvés.
Quand les roses aux bleus se mélangent il le sait, l’heure est arrivée : faire ce qu’il lui plait. »

Texte et photo : Sylvie Chaudoreille

Quel serait votre « sentiment-paysage » du moment (ou d’un moment…) et quelle(s) photo(s) pour le représenter ? J’attends vos images sur lesateliersdudeluge@orange.fr Merci !

Beauté (6)

marlen-sauvage-boucornine

« Si la beauté du monde forme un paysage, l’âme d’un être est elle aussi paysage, ce que Verlaine exprime par le vers : « Votre âme est un paysage choisi… » et que l’esthétique chinoise désigne par le terme « sentiment-paysage ». Le paysage de l’âme est fait de nostalgies et de rêves, de frayeurs et d’aspirations, de scènes vécues et de scènes pressenties. »

François Cheng, Cinq méditations sur la beauté.

Photo : ©Marlen Sauvage

Une question pour vous, chers lecteurs : quel serait votre « sentiment-paysage » du moment et quelle photo pour le représenter ? Je publierai vos états d’âme ici… A m’envoyer à lesateliersdudeluge@orange.fr