Carnet de famille – Une histoire de sœurs

Dans la vidéo qui suit, les peintures sont de Stéphanie Heendrickxen et la voix qui les porte est celle de Julie Heendrickxen, sa jeune sœur… mes filles. A l’époque de cette voix, Julie avait 18 ou 19 ans, elle répétait pour un concert donné par l’association du Grenier de la Rémarde, à Saint-Arnoult-en-Yvelines. Didier Sauvage l’accompagne à la guitare. Le Grenier, c’est un peu une histoire de famille, nous étions tombés dedans à notre arrivée dans le village, pour y faire du théâtre, fin des années 80 ; finalement nous étions mieux dans la musique et le chant, et nous proposions des soirées « cabaret », sans prétention, pour le plaisir. Julie y a trouvé sa place quelques années plus tard. Souvent, les spectacles étaient dédiés à des résidents de maison de retraite, au bénéfice des Restos du Cœur, etc. Quant aux images de Stéphanie, bien qu’elle ait depuis une petite vingtaine d’années élaboré une œuvre singulière autour des animaux ou des humains et de leur part animale, elles disent quelque chose d’elle enfant, lorsqu’elle imitait les cris des animaux à l’âge de deux ans déjà, qu’elle était à l’affût de la moindre petite bête, et que spontanément elle allait vers toutes, petites et grosses, sans crainte. A six ans, comme elle dessinait très bien, il était clair pour moi qu’elle s’acheminerait vers une carrière liée au dessin, ce qu’elle fit à 17 ans, en intégrant l’école d’arts visuels d’Orléans, juste après son bac. Son dada, alors, c’était la gravure… Je pense que cette touche est encore visible dans ses travaux actuels. Tout ce que je retiens de ces images et de cette voix, c’est une belle humanité, une grande tendresse pour la vie. Avec les années (20 ans !), il me semble que cela éclate encore davantage aujourd’hui !

Vidéo : Didier Sauvage

MS

Eclipse exquise – Portrait d’une Chine

Envie de vous parler de deux garçons talentueux  – Dr Pêche (photographiste) et Cédrick Vannier (peintre) – tous deux diplômés d’écoles d’art (IAV d’Orléans et Beaux-Arts de Bourges) qui se sont lancés ensemble il y a quelques mois dans un projet d’envergure, envie de vous montrer leur travail, et de râler aussi un peu contre la façon dont on mène les artistes en bateau, en leur demandant de produire des dossiers de demande de suventions, sachant que les dés sont pipés à l’avance. Toutes choses connues mais voilà, y’en a marre !

Eclipse exquise. C’est ainsi qu’ils nomment leur projet de portraiturer « une Chine en peinture et photographie ». L’aventure chinoise démarre en mai 2017… avec le soutien de la Ville d’Orléans, de celle de l’ADEFC, le centre d’art de Tucheng, le musée d’art de Longzhou et d’autres… (document Pdf plus bas), elle se poursuit malgré les subventions qui n’arrivent pas, certains « officiels de la culture » détenteurs des cordons de la bourse, ne comprenant pas ces deux-là venus rencontrer « des gens » et travailler avec eux, sur eux. Mais de Yangzhou à Changsha, de Lianzhou à Nankin, Cedrick peint, Dr Pêche rêve ses photographies et voici ce que cela donne…

 

cedrick-peintre-vieille--ateliers-du-deluge

cedrick-vannier-boitenuit--ateliers-du-deluge

cedrick-vannier-peinture-ateliers-du-deluge

DrPeche-chine-enfant-gun-print-1-25x25--ateliers-du-deluge

DrPeche-longzhou--ateliers-du-deluge

DrPeche-Vannier--ateliers-du-deluge

cedrick-vannier-wokfeudragon--ateliers-du-deluge-

DrPeche-atelier-ateliers-du-deluge

DrPeche-LAB-enceinte--ateliers-du-delugeMise en page 1LONGZHOU-EXPO-6--ateliers-du-deluge

DrPeche-longzhou-ateliers-du-deluge

Leur démarche, le détail de leurs actions en Chine est dans le document Pdf joint ici. Avec bien d’autres images…

ECLIPSEEXQUISE-VANNIER-PECHE-AF-OK-2

 

Peintures :  Cédrick Vannier – Photos : Dr Pêche – Textes : Marlen Sauvage

 

Zao-Wou-Ki [Uckas, 47]

les-ateliers-du-deluge1

Petite expo ramassée, concentrée, des travaux de Zao-Wou-Ki [1921-2013], au musée Fabre de Montpellier [2004]. Quel chemin entre ses débuts en peinture [figurative] et ce que l’on en avait vu là. J’avais découvert que sa rencontre avec Henri Michaux [qui l’avait emmené vers l’abstraction, avec Paul Klee] l’avait réconcilié avec son écriture originelle. Je me souviens d’un grand bonheur, perdue dans la contemplation d’une toile aux tons de terre et de nuit.

Texte et image sous licence Creative Commons
Licence Creative Commons

Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 3.0 France.

Le carnet rouge à spirale [≠ 10]

Toujours le séjour parisien, 2011, mars.

« La peinture est chose mentale », Léonard de Vinci.
Tableau L’instruction pastorale peint par le maître de la rue de sainte Gudule

[Au musée des arts premiers]

A propos d’un poteau de véranda yoruba (Nigéria), représentant un prêtre devin herboriste à cheval et entouré de ses assistants et compagnons « En régime analogiste, certains personnages incarnent des réseaux ; ils ne peuvent donc être figurés complètement que munis de tous les emblèmes de leur office et environnés de toutes les entités grâce auxquelles ils peuvent remplir au mieux leur mission. »

Devant le masque à transformation nuxalk (prononcer nouchalk). L’extérieur figure un aigle, l’intérieur une face humaine entourée d’une corolle représentant une baleine stylisée. Les masques à volets mobiles des Indiens de la côte nord d’Amérique du Nord sont révélateurs du monde animiste : ils montrent l’intériorité d’un esprit, d’un animal, ou d’un être mythique en dévoilant un visage humain sous l’apparence extérieure d’un non humain.
Voir en atelier d’écriture comment pourrait se révéler l’âme des choses, des végétaux (arbre) dans un déploiement qui donnerait à voir une intériorité projetée par nous-même.

Pour les fenêtres (en atelier toujours !) penser au tableau de sainte Madeleine lisant. 2e quart du XIVe siècle. La pécheresse repentie devenue modèle de vie contemplative, thème exploité dès la Renaissance dans la peinture européenne. Met en évidence ici les deux aspects principaux : figuration dans le monde « naturaliste » : l’intériorité distinctive de chaque sujet humain et le représentation physique du monde physique et des êtres qu’il contient. A gauche en haut du tableau, la fenêtre ouvre sur ce monde-là.

Licence Creative Commons