Petits bonheurs (113)

Photo : Monique Fraissinet

A croire qu’elles s’étaient donné le mot sauf que l’une ne connaissait pas l’autre. Elles ont décidé de mettre du sel dans ma vie.

L’une m’offrit du sel de l’Himalaya, l’autre de la « Fleur de sel piment de la Jamaïque ». 

Je me suis mise à rêver. J’ai vu les yacks titubants, les flancs chargés de blocs de sel rose et gris, qui débordaient des grands paniers, des longues colonnes noires promenant leurs corps poilus le long des pentes escarpés de l’Himalaya, les hommes aux visages burinés par le froid, leurs yeux fendus, leurs sourcils recouverts de particules de glace, leurs pommettes rondes violacées, leurs gros manteaux de peau, et j’ai imaginé le bivouac pour y passer une nuit. 

J’ai laissé passer le froid et me suis mise en marche vers les tropiques. Le soleil de l’Amérique centrale, les parfums évoquant la cannelle, le poivre, la muscade et le clou de girofle. Les femmes assises sur des nattes trient les épices, les font sécher, entament un chant qui scande leurs mouvements réguliers. Un sel à la couleur de leur peau.

Une pincée de petits bonheurs.

Texte : Monique Fraissinet